Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Sur ce jeu, Pierre-Luc Dubois des Jets tente d'obstruer la vue de Carey Price.
Sur ce jeu, Pierre-Luc Dubois des Jets tente d'obstruer la vue de Carey Price.

Montréal 3/Winnipeg 4: soirée en montagnes russes pour le Canadien [VIDÉO]

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Le Canadien a connu une soirée en montagnes russes, mercredi au Bell MTS Place.

La formation montréalaise s’est tirée dans le pied avec des revirements en début de rencontre, a effacé un retard de deux buts en troisième période, puis a finalement vu Nikolaj Ehlers offrir une victoire de 4-3 aux Jets de Winnipeg en tranchant en prolongation.

Ehlers a déjoué Carey Price entre les jambières après 55 secondes de jeu en période supplémentaire, lors d’une contre-attaque à trois contre un. Connor Hellebuyck venait de frustrer Jeff Petry à l’autre bout de la patinoire.

Le Canadien avait dû travailler d’arrache-pied pour forcer la présentation d’une prolongation, effaçant un retard de 2-0 et de 3-1.

Il a finalement porté sa fiche à 0-8 en bris d’égalité cette saison, incluant un dossier de 0-5 en prolongation.

«En première période, nous avons donné des rondelles. Il n’y avait pourtant pas de surprise. Les joueurs s’attendaient à être sous pression, a affirmé l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme. Nous avons manqué quelques jeux et ils en ont profité.

«J’ai aimé notre réponse en deuxième et surtout en troisième période. Ça n’a pas été parfait, mais nous continuons à travailler. Nous avons quand même démontré beaucoup de caractère en revenant dans le match.»

Phillip Danault et Brendan Gallagher ont amassé chacun un but et une aide, alors que Tyler Toffoli a aussi touché la cible pour le Canadien (13-8-8), qui n’a toujours pas gagné deux matchs de suite depuis les 1er et 2 février. Price a repoussé 26 lancers.

Kyle Connor a réussi un doublé et Blake Wheeler a inscrit l’autre but des Jets (18-9-2). Pierre-Luc Dubois a récolté trois aides et Hellebuyck a réalisé 33 arrêts.

Les deux équipes n’avaient pas apporté de changements à leur formation par rapport à lundi.

Nick Suzuki disputait une 100e rencontre en carrière dans la LNH, tous avec le Canadien.

Le Tricolore jouera ses prochains matchs vendredi et samedi, quand il accueillera les Canucks de Vancouver au Centre Bell.

Le verre à moitié plein

Les Jets ont vite pris leur envol. Ils ont coincé le Tricolore dans son territoire, puis Wheeler a couronné la séquence en battant Price du côté du bouclier.

Price a sauvé les meubles quelques instants plus tard, faisant l’arrêt avec son bouclier contre Paul Stastny lors d’une attaque à deux contre un.

Le Canadien a pris du rythme grâce à ses unités spéciales, mais ce sont les Jets qui sont revenus à la charge avant la fin du premier vingt.

Gallagher n’a pas contrôlé une remise imprécise d’Alexander Romanov en sortie de zone et la séquence s’est ensuite conclue quand Connor a profité d’un retour pour pousser la rondelle dans un filet abandonné.

Danault a relancé le Canadien tôt en deuxième période avec son deuxième but en cinq rencontres, à 1:26. Il a déjoué Hellebuyck du côté du bouclier lors d’une attaque à deux contre un.

Price a dû être alerte à quelques reprises face au troisième trio des Jets. Il a frustré Mason Appleton et Adam Lowry coup sur coup, puis a vu Xavier Ouellet bloquer un tir dangereux d’Andrew Copp à partir de l’enclave.

Les Jets ont toutefois restauré leur avance de deux buts avant la fin du deuxième engagement. Connor est revenu à la charge à 13:42, profitant à nouveau d’un retour quelques instants après un revirement du Tricolore en sortie de zone.

Le Tricolore a joué avec énergie en troisième période et Gallagher a vite réduit l’écart à un seul but après 5:58 de jeu. Il a glissé le disque entre les jambières de Hellebuyck après l’avoir volé à un rival.

Price a gardé les siens dans le coup en frustrant Connor après un peu moins de sept minutes de jeu.

À l’autre bout de la patinoire, Hellebuyck s’est distingué devant Corey Perry contre un tir embêtant. Il a fermé la porte à Jeff Petry sur le retour.

Hellebuyck a ensuite été fumant devant Brett Kulak et Joel Armia sur la même séquence.

Le gardien des Jets a toutefois été impuissant quand Perry a rejoint Toffoli à l’embouchure du filet avec 1:25 à écouler en temps réglementaire et alors que Price avait été remplacé par un attaquant supplémentaire.

Ehlers a finalement joué les héros pour les Jets en prolongation.

+

ÉCHOS DE VESTIAIRE

Le défenseur Joel Edmundson a reconnu que le Canadien avait connu des ennuis dans son territoire en début de rencontre.

«Nous avons simplement commis trop de revirements en zone défensive. C’est le style que (les Jets) aiment. Ils veulent forcer des revirements. Nous avons ensuite trouvé nos repères et nous avons appliqué de la pression partout sur la glace. Nous sommes contents du point récolté, mais nous aurions préféré en obtenir deux.»

Phillip Danault a apprécié l’effort déployé en troisième période.

«J’ai vu une équipe engagée, affamée, qui ne voulait pas accepter la défaite et qui n’a pas cessé d’y croire.»

Brendan Gallagher croit que le Canadien aurait dû prendre moins de risque en début de match.

«Quand vous avez des ennuis, vous devez être un peu plus intelligents. (Les Jets) ont appliqué beaucoup de pression et ont bien joué. Nous avons commis des erreurs. Vous devez simplifier votre jeu, vous donner une chance de retrouver vos repères.»