Le centre des Flames Sean Monahan a marqué le but gagnant en prolongation contre le Canadien au Centre Bell, jeudi.

Monahan coule le CH en prolongation

MONTRÉAL - Que ce soit devant ses partisans ou en territoire hostile, et peu importe si l'adversaire a joué la veille ou bénéficié d'un congé de deux ou trois jours, les joueurs du Canadien de Montréal ont un complexe d'infériorité face aux équipes de l'Association Ouest.

Sean Monahan a marqué son deuxième but du match à 1:14 de la période de prolongation et les Flames de Calgary ont quitté le Centre Bell avec une victoire de 3-2 jeudi soir.

Monahan, qui totalise 17 buts, a déjoué Carey Price à l'aide d'un tir dans la partie supérieure droite, lors d'une échappée à deux contre un avec Johnny Gaudreau.

Garnet Hathaway (1er) a marqué l'autre but des Flames, qui ont récolté 37 tirs.

De nouveau privé de l'attaquant Jonathan Drouin, qui a raté une quatrième partie de suite et une deuxième à cause d'un virus, le Canadien a bénéficié de la contribution de Daniel Carr (2e), en première période, et de Phillip Danault (5e) en milieu de deuxième.

Malchanceux sur le premier but de Monahan, marqué d'un tir d'un angle fermé qui a donné sur sa mitaine avant de glisser derrière la ligne rouge, Price s'est montré tout de même solide le reste du match et a dû être vigilant en troisième période, que les visiteurs ont dominée.

Avec 12:30 à jouer au troisième vingt, Price a réalisé un bel arrêt du gant aux dépens de Gaudreau. Mais près de 20 secondes plus tard, à la suite d'une mêlée devant le filet du Canadien, les Flames ont contesté une décision des officiels qui leur avaient refusé un but pour obstruction à l'endroit de Price.

L'entraîneur-chef Glen Gulutzan a finalement posé un geste judicieux puisque les officiels, après révision vidéo, ont renversé la décision et accordé le but égalisateur, seulement le deuxième de la carrière de Hathaway à son 46e match dans la Ligue nationale de hockey.

«J'ai entendu le sifflet, mais je ne sais pas si c'était avant que la rondelle franchisse la ligne des buts», a déclaré Price, qui n'a pas voulu commenter la décision des officiels d'accorder le but.

Puis, avec moins de huit minutes à jouer au troisième vingt, les Flames ont profité d'un avantage numérique de deux hommes pendant une minute à la suite de pénalités mineures à Andrew Shaw, pour avoir fait trébucher, et à Danault, pour avoir retardé le match.

Pendant cette séquence, Tomas Plekanec, Shea Weber et Karl Alzner ont fermé l'enclave et limité les Flames à un tir officiel vers Price, bien qu'un deuxième, de la part de Monahan, ait abouti sur le poteau à la gauche du gardien du Tricolore.

Tâche ardue

Dans une rencontre qui ne passera pas à l'histoire, les joueurs du Canadien ont de nouveau eu la tâche ardue face à une formation de l'Association ouest, contre laquelle ils n'avaient inscrit que trois victoires en 14 tentatives depuis le début de la saison avant jeudi soir.

De plus, les Flames avaient perdu la veille à Toronto, en tirs de barrage, ont dû se passer de Matthew Tkachuk, suspendu quelques heures avant le début de la rencontre, et avaient dépêché David Rittich, un gardien de 25 ans qui en était seulement à son quatrième match en carrière dans la Ligue nationale de hockey, au lieu du vétéran Mike Smith.

Rittich a fait face à 37 tirs et a réalisé quelques bons arrêts, mais comme c'est souvent le cas depuis le début de la saison, les attaquants du Canadien l'ont fait plutôt bien paraître.

Après avoir bénéficié d'un calendrier favorable avec quatre matchs sur cinq contre des clubs de la section Atlantique, qu'il a toutes gagnées, le Canadien vient de subir un deuxième revers d'affilée après son échec crève-coeur de mardi contre les Blues de St. Louis. En 15 parties contre l'Ouest, le Tricolore ne totalise que trois victoires et un revers en prolongation.

Et à la suite de cette défaite, les hommes de Claude Julien, techniquement, se retrouvent de nouveau exclus d'une position qui leur garantirait une place dans les séries éliminatoires. Les Bruins de Boston, qui ont rossé les Coyotes de l'Arizona 6-1, occupent le troisième rang dans la section Atlantique avec 30 points, le même nombre que le Tricolore, mais avec quatre parties en main.

Le Canadien poursuit son séjour de cinq matchs à domicile samedi soir à l'occasion de la visite de Connor McDavid et des Oilers d'Edmonton.

Échos de vestiaire

«On n'a pas joué un mauvais match, mais les petits détails nous ont coûté le match. Il faut gagner plus de bagarres le long des rampes, devant notre filet aussi. Ce sont des choses que nous devons améliorer rapidement.» — Claude Julien, sur l'effort général de ses joueurs

«"Patch" a fait de très bons jeux, autant défensivement qu'offensivement, et il fait de très bonnes choses sur la glace. C'est juste une question de synchronisme et de bonds [pas favorables].» — Phillip Danault au sujet du travail du capitaine Max Pacioretty