Alex Galchenyuk

Le Tricolore échange Galchenyuk

MONTRÉAL — Autre été, autre échange majeur pour le directeur général Marc Bergevin, alors que le Canadien de Montréal a fait l’acquisition de l’attaquant Max Domi des Coyotes de l’Arizona, vendredi soir, en retour d’Alex Galchenyuk.

Deux ans après avoir expédié le défenseur P.K. Subban aux Predators de Nashville en retour du défenseur Shea Weber, et un an jour pour jour après avoir acquis l’attaquant Jonathan Drouin du Lightning de Tampa Bay contre le défenseur Mikhail Sergachev, Bergevin a décidé de brasser les cartes une autre fois.

Domi est âgé de 23 ans et avait été choisi par les Coyotes au 12e rang de l’encan de 2013. Il a disputé 222 parties dans la LNH et a inscrit 36 buts et 99 aides.

La saison dernière, Domi a marqué neuf buts et 36 aides en 82 matchs. L’ailier de cinq pieds 10 pouces et 195 livres écoulait la dernière campagne à son contrat de recrue et il pourrait devenir joueur autonome avec compensation le 1er juillet.

«Parfois dans cette ligue, il faut donner quelque chose pour obtenir quelque chose, a dit le directeur général des Coyotes, John Chayka, lors d’une téléconférence. Max est un jeune joueur très talentueux et nous espérons que les deux équipes seront satisfaites.»

Sur la scène internationale, Domi a remporté l’or au Championnat mondial junior de 2015 avec le Canada. Il a également mis la main sur la médaille d’argent en 2016 à ce même tournoi.

Il est le fils de l’ancien dur à cuire Tie Domi.

Domi doit participer à une téléconférence samedi à 13h. Bergevin prendra la parole une heure plus tôt, au Centre Bell.

De son côté, Galchenyuk avait été sélectionné au troisième rang du repêchage de 2012 par le Tricolore. En 418 rencontres avec le Canadien, il a accumulé 108 buts et 147 aides. Il a ajouté quatre buts et neuf aides en 28 matchs de séries éliminatoires.

Âgé de 24 ans, Galchenyuk a connu ses meilleurs moments en 2015-16, quand il a inscrit 30 buts et 56 points en 82 matchs.

Galchenyuk avait signé un contrat de trois saisons et 14,7 millions $ US avec le Canadien l’été dernier, alors qu’il était joueur autonome avec compensation.

Le Canadien avait repêché Galchenyuk dans l’espoir qu’il devienne un centre de premier trio. Pour faciliter son intégration dans la LNH à son arrivée à 18 ans, l’entraîneur-chef de l’époque Michel Therrien avait préféré le faire jouer comme ailier. Son retour au centre a tardé et après quelques expériences en 2015-16 et 2016-17, il est retourné jouer à l’aile la saison dernière sous les ordres de Claude Julien.

«Il a connu du succès comme centre [...] et je ne pense pas que nous aurions fait cet échange si nous ne pensions pas qu’il avait les habiletés pour jouer au centre», a affirmé Chayka.

C’est Drouin qui a hérité de la chaise de Galchenyuk la saison dernière, avec des résultats mitigés.

Pour sa part, Domi a été employé comme centre par moments la saison dernière chez les Coyotes, après avoir été limité au rôle d’ailier lors de ses deux premières saisons dans la LNH.