Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Canadien tombe à plat et s’incline 2-1 face aux Flames.
Le Canadien tombe à plat et s’incline 2-1 face aux Flames.

Le Canadien tombe à plat et s’incline 2-1 face aux Flames

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Le Canadien a été à court d’énergie, jeudi soir au Scotiabank Arena, et n’a pas été en mesure d’effectuer la remontée.

Josh Leivo a inscrit deux buts et les Flames de Calgary ont vaincu la formation montréalaise 2-1 lors du retour de Darryl Sutter derrière le banc de l’équipe albertaine.

Le Canadien avait défait les Canucks 5-1 à Vancouver mercredi soir lors d’un match qui avait commencé à 20 h, heure locale. Il avait ensuite pris l’avion vers Calgary et était de retour en action dès 19 h.

La troupe de Dominique Ducharme a eu besoin de deux périodes avant d’enfin prendre du rythme et elle accusait déjà un retard de deux buts quand Corey Perry a finalement inscrit le Tricolore au pointage à mi-chemin en troisième période.

Jake Allen a stoppé 27 tirs devant le filet du Canadien (12-7-7), qui a vu sa séquence de six matchs consécutifs avec au moins un point prendre fin (3-0-3).

De son côté, Jacob Markstrom a réalisé 17 arrêts. Les Flames (12-12-3) disputaient un premier match avec Sutter derrière le banc depuis le printemps 2006, quand l’équipe avait été éliminée au premier tour par les Ducks d’Anaheim.

En raison du protocole lié à la pandémie de COVID-19, Sutter a dû laisser l’adjoint Ryan Huska diriger deux rencontres pendant sa quarantaine, avant de prendre les commandes à la suite du congédiement de Geoff Ward.

Les Flames avaient perdu leurs deux matchs sous la gouverne de Huska (0-1-1).

Le Canadien était privé du défenseur Ben Chiarot, qui a subi une fracture à la main droite lors d’un combat, mercredi. Chiarot est rentré à Montréal et il ratera une période de jeu indéterminée.

Victor Mete avait été inséré dans la formation du Canadien à la place de Chiarot.

Le Canadien et les Flames croiseront à nouveau le fer samedi, encore une fois à Calgary.

Trop peu trop tard

La première période n’a pas donné droit à des grands moments d’émotion, alors que les deux équipes ont décoché seulement six tirs au but chacune.

Andrew Mangiapane a peut-être obtenu la plus belle occasion d’ouvrir le pointage après un peu plus de trois minutes de jeu, lorsqu’il s’est échappé. Il a toutefois été incapable de tirer.

Sean Monahan a aussi cogné à la porte quand il a été oublié dans l’enclave, mais Allen a fait l’arrêt avec son bras gauche.

Tomas Tatar, qui disputait un 600e match dans la LNH, a décoché le tir le plus dangereux du Tricolore en première période pendant un avantage numérique. Markstrom a toutefois réussi l’arrêt avec son bouclier.

Leivo a finalement ouvert la marque après 1:52 de jeu en deuxième période. Les Flames ont profité d’un mauvais changement au banc du Canadien pour contre-attaquer à trois contre deux et Leivo a fait glisser le disque sous la jambière gauche d’Allen.

Le quatrième trio des Flames a continué à embêter le Canadien et Leivo a atteint le poteau à mi-chemin de l’engagement.

Ce n’était que partie remise pour Leivo, qui a creusé l’écart à 13:55, à la suite d’un revirement de Shea Weber dans l’enclave.

Le Canadien a finalement réussi à augmenter la pression sur les Flames en troisième période.

Perry a inscrit les visiteurs au pointage à 10:15, en faisant dévier un tir de Weber entre les jambières de Markstrom.

Le Tricolore a obtenu un avantage numérique tard en troisième période, mais il s’est buté à Markstrom.

Ses efforts ont été minés quand Paul Byron a été puni pour un coup de bâton avec moins de trois minutes à faire en temps réglementaire.