Ilya Kovalchuk a procuré la victoire au Canadien à 1:43 de la prolongation, après s’être emparé d’un retour de lancer de Nick Suzuki et tiré dans une cage laissée vacante par le gardien des Leafs Jack Campbell.

Le Canadien retrouve Drouin et l’emporte 2-1 en prolongation face aux Leafs

MONTRÉAL — Ilya Kovalchuk est-il la bougie d'allumage qu'attendait depuis si longtemps le Canadien de Montréal?

Le Russe âgé de 36 ans a procuré une spectaculaire victoire de 2-1 au Canadien à 1:43 de la prolongation contre les Maple Leafs de Toronto, samedi soir, permettant ainsi aux siens de maintenir leurs chances de participer aux séries éliminatoires.

Kovalchuk a maintenant six buts et six mentions d’aide en 15 matchs avec le Tricolore, dont trois filets gagnants. Interrogé quelques minutes après avoir célébré sa réussite en se lançant contre la baie vitrée dans le coin de la patinoire, le principal intéressé était incapable d’arrêter de sourire. Et pour cause.

«C’était l’anniversaire de mon fils aîné hier - il a 11 ans -, et il m’a demandé de marquer pour lui, a relaté Kovalchuk. Je ne crois pas que j’aurais pu faire mieux que ça.»

Pour sa part, l’entraîneur-chef Claude Julien a souligné que le no 17 apporte plus à l’équipe que sa performance sur la patinoire.

«Il n’est pas parfait; tout le monde a des choses à améliorer. Mais il a la bonne attitude pour cette équipe en ce moment. Il a acheté notre système de jeu, et fait tout comme il le faut», a résumé le pilote du CH.

Il s’agissait d’un match crucial pour le Tricolore, qui tente toujours de rattraper les Leafs au classement. Cette victoire signifie que cinq points séparent les deux clubs, bien que les Torontois ont encore un match de plus à disputer que le Bleu-blanc-rouge.

Marco Scandella, grâce à son premier but avec sa nouvelle équipe, a complété la marque pour le Canadien (27-23-7), qui a signé une troisième victoire d’affilée - et une quatrième en cinq matchs.

«Depuis que je suis jeune, j’ai toujours voulu marquer un but pour Montréal, contre les Maple Leafs, donc c’est un rêve devenu réalité! C’était 1-0 pour eux, et j’ai créé l’égalité... Je ne peux même pas décrire les émotions», a commenté Scandella, au septième ciel.

John Tavares, avec son 23e, a touché la cible pour les Maple Leafs (29-19-8), qui occupent le troisième rang de la section Atlantique.

Carey Price, qui disputait un deuxième match en trois jours, s’est signalé à plusieurs reprises pendant la rencontre. Il a notamment frustré le capitaine Tavares en effectuant un spectaculaire déplacement latéral pour bloquer son tir en milieu de période médiane, en route vers une soirée de 22 arrêts.

Son vis-à-vis, Jack Campbell, a conclu la rencontre en ayant repoussé 29 tirs. Il s’agissait d’un deuxième départ consécutif pour le gardien des Leafs, qui a été acquis des Kings de Los Angeles par voie de transaction mercredi.

Par ailleurs, Jonathan Drouin a disputé un premier match depuis qu’il avait subi une blessure à un poignet, le 15 novembre, contre les Capitals de Washington. L’attaquant âgé de 26 ans, qui a raté les 37 derniers matchs du Tricolore, complétait un trio formé d’Artturi Lehkonen et de Max Domi. Drouin, qui a également effectué quelques présences en supériorité numérique, a dressé un bon bilan de son match.

«Ça ne passera pas à l’histoire parmi mes meilleurs matchs, ça c’est certain, mais je pense que c’est ce à quoi je m’attendais, après trois mois sans activités, a-t-il convenu. Je suis content, parce que ç’a progressé pendant la rencontre et que j’ai retrouvé mon synchronisme. Mes jambes étaient un peu plus là en troisième période, et ça va aller en s’améliorant lors des prochains matchs.»

«Nous venons de gagner un gros match»

Étant donné l’importance de cette rencontre, les deux équipes ont joué de manière un peu plus conservatrice qu’à l’habitude lors des deux premières périodes - même si elles se sont échangé quelques belles chances de marquer.

Le jeu s’est finalement ouvert au troisième vingt, et Tavares en a profité pour délier l’impasse après 1:06 de jeu. Le capitaine des Leafs a décoché un tir des poignets vif de l’enclave qui a trompé la vigilance de Price du côté du biscuit.

Scandella a cependant ramené les deux équipes à la case départ en décochant un puissant lancer frappé du point d’appui gauche qui a déjoué Campbell, avec 2:33 à écouler au match.

Et Kovalchuk a fermé les livres quelques minutes plus tard en surtemps, en récupérant une rondelle libre devant une cage béante.

«C’était un bon match. Les deux équipes étaient solides défensivement. Ce qu’il nous manquait, jusqu’à ce qu’ils ouvrent la marque, c’était de l’attaque. Nous avons commencé la troisième comme il faut, mais ils ont marqué le premier but, et nous n’avons pas abandonné. Nous venons de gagner un gros match», a résumé Julien.

Xavier Ouellet a pris part à une première rencontre depuis son rappel, plus tôt cette semaine. Le capitaine du Rocket disputait un premier match dans la LNH depuis le 21 novembre 2018.

Dale Weise et Christian Folin ont été écartés de la formation partante. Quant à Ryan Poehling, il a été assigné au club-école, le Rocket de Laval, afin de permettre le retour au jeu de Drouin.

Le Canadien prendra part à un concours d’habiletés dimanche matin au Centre Bell, avant d’affronter les Coyotes de l’Arizona lundi soir.