Le Canadien a battu les Coyotes de l’Arizona 2-1 mercredi soir pour entamer la pause du Match des étoiles du bon pied.

Le Canadien en position enviable

MONTRÉAL — Les joueurs du Canadien auront probablement le sourire facile au cours de leur congé d’une semaine.

Forte d’une séquence de cinq victoires en six rencontres, la formation montréalaise a atteint la pause du Match des étoiles au troisième rang de la section Atlantique, à un point des Maple Leafs de Toronto et avec un coussin de sept points sur le neuvième rang de l’Association de l’Est.

À l’approche des deux tiers de sa campagne, le Tricolore est toujours en voie de prouver que la saison catastrophique précédente était une anomalie pour ce groupe dont le noyau est encore similaire malgré quelques changements.

« Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli jusqu’ici, a admis le gardien Carey Price après la victoire de 2-1 contre les Coyotes de l’Arizona, mercredi soir. Il n’y avait pas vraiment de doute dans ce vestiaire au début de la saison. L’objectif était de nous racheter pour la saison précédente, mais il reste encore du travail à accomplir. »

Après un mois d’octobre prometteur grâce à un dossier de 6-3-2, le Canadien a ralenti la cadence en novembre, alors que Price a notamment connu des ennuis. L’homme de 84 millions $ a toutefois vite retrouvé ses repères et se classe troisième à travers la LNH avec une moyenne de 2,04 et un taux d’efficacité de ,933 parmi les gardiens qui ont disputé au moins 10 matches depuis le 1er décembre.

Antti Niemi a aussi donné un coup de main au Tricolore, notamment avec une performance de 52 arrêts contre les Panthers de la Floride le 15 janvier.

Même si Max Domi et Jonathan Drouin ont ralenti la cadence en fin décembre et début janvier et que l’avantage numérique a connu des ratés, cela n’a pas empêché le Canadien de se maintenir dans le portrait des séries et même de grimper au classement lors des dernières semaines.

« Une chose que l’on peut dire, c’est que nous trouvons des moyens de gagner, a dit l’entraîneur-chef Claude Julien. Je me répète, mais pendant une saison de 82 matches, vous ne pouvez pas être parfaits chaque soir. Pour être bons, vous devez trouver des moyens de gagner. Au cours du segment de six matches avant notre congé, nous voulions nous maintenir dans le portrait des séries et pour y parvenir, nous devions présenter une fiche gagnante. Les gars ont fait du bon travail. Certains soirs, nos gardiens ont connu de forts matches. D’autres fois, comme contre Columbus (une victoire de 4-1 le 18 janvier), nous avons été patients et nous avons marqué dans les moments importants. »

« Nous trouvons le moyen de gagner des matches. Ce n’est pas toujours joli, ce n’est pas toujours parfait, mais pendant une saison – et c’est ce que j’aime de notre équipe –, vous devez apprendre à gagner de différentes manières. »

Certaines équipes bénéficiaient de leur congé de cinq jours avant la pause du Match des étoiles, d’autres après. Le moment de la pause du Canadien ne devrait donc pas lui donner un avantage sur ses rivaux. Cependant, après avoir connu une séquence de 10 rencontres en 18 jours un peu plus tôt en janvier, les joueurs accueillaient ces quelques jours de répit à bras ouverts.

Mais après la pause, les choses ne seront que plus difficiles pour le Tricolore, alors que chaque match devient un peu plus crucial que le précédent.

« Nous sommes en bonne position présentement, mais nous devons continuer à nous améliorer et ne pas être satisfaits d’où nous sommes, a affirmé Brendan Gallagher. Nous avons un défi et une belle occasion devant nous lors du dernier droit. Nous devons saisir notre chance tout en continuant à nous amuser. »

Le Canadien reprendra l’entraînement le 31 janvier. Il accueillera ensuite les Devils du New Jersey et les Oilers d’Edmonton les 2 et 3 février, dans le cadre du week-end du Super Bowl.