Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Dominique Ducharme est conscient de la pression qui vient avec son nouveau rôle, alors qu'il sera sous les projecteurs à travers la province.
Dominique Ducharme est conscient de la pression qui vient avec son nouveau rôle, alors qu'il sera sous les projecteurs à travers la province.

Ducharme a pu reprendre son souffle à son retour à Montréal

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Après quatre jours étourdissants à la suite de sa nomination comme entraîneur-chef par intérim du Canadien de Montréal, Dominique Ducharme a enfin eu un peu de temps pour savourer ce moment et réaliser l'ampleur de ce qu'il représente dans sa carrière.

Ducharme avait laissé sa voiture dans le stationnement du Centre Bell, le 20 février dernier, après le revers de 5-3 du Canadien face aux Maple Leafs de Toronto. L'équipe avait pris la direction d'Ottawa en autobus après la rencontre.

Après deux revers en bris d'égalité face aux Sénateurs, le directeur général Marc Bergevin a congédié Claude Julien et son associé Kirk Muller. Ducharme a été promu entraîneur-chef par intérim.

Les jours suivants sont passés en coup de vent pour Ducharme, qui a dirigé ses deux premières parties dans la LNH face aux Jets de Winnipeg. Il a enfin pu reprendre son souffle dimanche, quand il a récupéré sa voiture au Centre Bell avant de rentrer chez lui.

«Je me suis dit : “wow! Ça change vite”», a raconté Ducharme en visioconférence, lundi.

«Je suis parti et je reviens entraîneur-chef du Canadien, a-t-il ajouté. C'est spécial. C'est un changement pour moi, mais aussi pour ma famille.»

Ducharme a noté qu'il lui a fallu probablement un peu plus de temps pour réaliser le tout compte tenu des circonstances de sa promotion - pendant que l'équipe était à l'étranger.

Le natif de Joliette a souligné avoir eu ses plans pour l'équipe en tête 24 heures sur 24 au cours des premiers jours.

«Quand j'étais dans ma chambre d'hôtel, je n'avais rien d'autre à faire que de penser à mon plan. C'était difficile de me changer les idées, a-t-il raconté. Là, j'ai pu rentrer chez moi, passer du temps avec ma copine, terminer ce que j'avais à faire et me détendre un peu.

«C'était une bonne chose. J'en avais besoin. Ç'a été trois journées intenses (à Winnipeg). Ç'a été un peu fou.»


« Je suis parti et je reviens entraîneur-chef du Canadien. C'est spécial. C'est un changement pour moi, mais aussi pour ma famille »
Dominique Ducharme

Ducharme a toutefois réitéré se sentir prêt à prendre les responsabilités que Marc Bergevin lui a conférées.

Il est aussi conscient de la pression qui vient avec son nouveau rôle, alors qu'il sera sous les projecteurs à travers la province.

«Je suis d'ici, j'ai été élevé comme partisan du Canadien, a rappelé Ducharme, qui est âgé de 47 ans. Je sais que je compte depuis cette journée-là sur huit millions d'entraîneurs adjoints. C'est correct. C'est un signe de la passion des partisans. C'est l'une des raisons qui fait que c'est spécial de jouer à Montréal.»

Le Canadien passera la semaine à Montréal et il accueillera les Sénateurs mardi, puis les Jets, jeudi et samedi.

Ducharme a indiqué qu'il espérait avoir le temps d'entrer en contact avec sa famille et ses proches au cours de la semaine pour partager ce moment avec eux.

Anderson, toujours «peu probable»

L'attaquant Josh Anderson était toujours absent à l'entraînement du Canadien, lundi matin.

Le Canadien a indiqué qu'Anderson profitait d'une journée de traitements. Ducharme a affirmé qu'il représentait un cas «peu probable» face aux Sénateurs, mardi. Il devrait donc rater un deuxième match de suite.

Anderson a subi une blessure au bas du corps jeudi dernier, à la première période de l'éventuelle défaite de 6-3 du Tricolore face aux Jets de Winnipeg. Il s'est blessé lorsqu'il a été victime d'un croc-en-jambe du défenseur Dylan DeMelo. Ce dernier n'a pas été puni sur la séquence.

En 19 rencontres cette saison, Anderson a inscrit neuf buts et trois aides.

Les trios d'attaquants et duos de défenseurs à l'entraînement étaient les mêmes que lors du match de samedi, quand le Canadien a perdu 2-1 en prolongation face aux Jets.

Par ailleurs, le Tricolore a annoncé que le gardien Charlie Lindgren avait réintégré son groupe de réserve, tandis que Michael McNiven avait été cédé au Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey.

Lindgren a disputé deux rencontres avec le Rocket la semaine dernière, compilant un dossier de 1-1-0 avec une moyenne de 2,00 et un taux d'efficacité de ,875.

Le Canadien a également annoncé qu'il avait accordé un contrat de recrue au défenseur Gianni Fairbrother. Le contrat entrera en vigueur la saison prochaine.

Fairbrother a été sélectionné au troisième tour, 77e au total, par le Canadien lors du repêchage de la LNH en 2019.