Nicolas Deslauriers (20) a marqué deux fois jeudi pour aider le Canadien à vaincre les Red Wings 4-3. L’attaquant québécois a récolté un total de cinq points dans les quatre victoires du Tricolore contre Detroit cette saison.

Deslauriers a des ailes face aux Wings

DETROIT — On comprendrait Nicolas Deslauriers de vouloir demander une modification au calendrier de la saison régulière pour que le Canadien joue plus souvent face aux Red Wings.

Jeudi au Little Caesars Arena, le coriace attaquant a marqué deux buts et a aidé le Canadien à vaincre Detroit 4-3. Du même coup, il a permis à la troupe de Claude Julien de balayer sa série de quatre matchs contre les Wings, lui qui a récolté cinq points contre eux cette saison.

Deslauriers a complété son doublé avec un peu plus de cinq minutes à écouler au deuxième vingt. Il s’agissait de ses 9e et 10e buts cette saison en 57 matchs. C’est deux buts de moins que son total à Buffalo... en 211 matchs!

Il s’agissait également de son deuxième match de deux buts cette saison, un tour de force qu’il avait également réalisé le 19 décembre à Vancouver, face aux Canucks.

«Ç’a été une bonne saison pour Nicolas», a noté Julien. «C’est un gars qui ne joue pas nécessairement en avantage numérique. Ses buts viennent à cinq contre cinq. Ce sont des situations où on a besoin de marquer plus de buts et il fait son travail de ce côté-là. Je pense qu’il réalise aussi quel est son rôle et il le fait bien. Je suis content pour lui.»

Lehkonen s’est rattrapé

Deslauriers a obtenu l’aide de Brendan Gallagher, auteur de son 31e but de la saison, et d’Artturi Lehkonen, qui a inscrit le filet victorieux à 2:23 du troisième vingt. «Pour gagner des matchs, tu as besoin de buts à des moments opportuns, des moments importants dans le match et c’est ce que Lehkonen a fait», a souligné Julien.

Pour Lehkonen, il s’agissait de son 12e de la saison et d’un 7e à ses 14 dernières rencontres. Selon son entraîneur-chef, les statistiques du jeune Finlandais n’ont rien à voir avec la supposée guigne de la deuxième année.

«Il a manqué beaucoup de temps en début de saison, et ça lui a pris du temps à rattraper l’équipe et les autres équipes dans la ligue. Ce n’est pas facile et on le voit avec Schlemko aussi. Quand tu es absent au début de saison pendant un bon bout de temps, ça devient difficile à rattraper. C’est ce qu’on voit dans Lehkonen. Il semble qu’il a plus ou moins rattrapé et on commence peut-être à voir ce qu’on a vu chez lui l’an dernier.»

La riposte des Red Wings est venue de Dylan Larkin, Tyler Bertuzzi et Darren Helm aux dépens d’Antti Niemi, qui a fait face à 26 tirs, deux de moins que Coreau. Il s’agit d’une 11e victoire pour le Canadien à l’étranger, et d’une troisième seulement depuis le début du mois de mars. 

Le Canadien complétera son calendrier régulier samedi en rendant visite aux Maple Leafs de Toronto.  Avec La Presse