Phillip Danault a été atteint au visage par un tir de son coéquipier Tomas Tatar, lundi soir.

Danault devrait affronter les Bruins

BROSSARD — Tomas Tatar pourra respirer un peu mieux puisque les dégâts causés par son tir qui a atteint le centre Phillip Danault au visage, lundi, ne sont que superficiels et esthétiques.

L’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, a confirmé que Danault allait accompagner ses coéquipiers à Boston et Pittsburgh puisqu’il n’a pas subi de fracture ou de commotion cérébrale.

Julien a ajouté que Danault a été coupé au visage et a dû rencontrer un dentiste après l’incident qui est survenu tôt en deuxième période, dans l’éventuelle défaite de 3-2 du Tricolore face aux Coyotes de l’Arizona. Danault devrait porter une grille complète face aux Bruins, mercredi.

« C’est certain que c’est une bonne nouvelle. Si nous pouvons garder nos joueurs en santé ou en mesure de jouer, c’est quelque chose de bon », a résumé Julien.

En 58 matches cette saison, Danault a récolté 12 buts et 28 aides.

En ce qui concerne le défenseur Shea Weber, Julien a répété ce qu’il avait affirmé la veille, mentionnant que l’équipe aurait une meilleure idée de la durée de l’absence de son capitaine vers la fin de la semaine.

Julien n’a pas voulu trop s’avancer au sujet des rumeurs selon lesquelles la saison de Weber pourrait être terminée. Il a affirmé que les médecins attendaient que l’enflure de la blessure au bas du corps de Weber diminue avant de pouvoir offrir un diagnostic précis.

Il a aussi refusé de préciser si Weber était blessé au genou droit, soit celui auquel il a été opéré le 19 juin 2018.

« Tant et aussi longtemps que nous n’avons rien de concret à annoncer, ça ne sert à rien de dire quelque chose », a insisté Julien.

Byron de retour cette semaine ?

Par ailleurs, l’attaquant Paul Byron est près d’un retour au jeu. Absent depuis qu’il est tombé au combat le 15 novembre face aux Capitals de Washington, Byron continue de retrouver la forme après avoir subi une opération à un genou.

Byron sera aussi du voyage à Boston et Pittsburgh.

« J’ai hâte de jouer et je veux jouer, a dit Byron. Je fais de mon mieux chaque jour pour être prêt à jouer. »

L’absence de Byron devait d’abord durer environ quatre semaines. Il a toutefois eu besoin de beaucoup plus de temps pour se remettre de l’opération, alors que son absence pourrait atteindre les trois mois.

Même s’il aura probablement besoin de quelques matchs pour retrouver ses repères, Byron a confiance de pouvoir aider l’équipe, alors qu’elle tente désespérément de revenir dans la course aux séries.

« Après trois mois d’absence, c’est difficile de retrouver l’intensité et le rythme de la mi-saison, a admis Byron. Vous pouvez travailler aussi fort que vous le pouvez à l’entraînement, ce n’est pas comme un match. Je m’attends à être rouillé, mais la seule façon de me débarrasser de la rouille, c’est en jouant.

«Je crois que je suis un joueur qui peut aider l’équipe à gagner. Je veux jouer et contribuer.»

En 19 parties avant son opération, Byron avait inscrit un but et trois aides.