Pour la deuxième année de suite, David Schlemko ne pourra débuter la saison, le défenseur s'étant blessé à un genou lors du match contre les Maple Leafs de Toronto, mercredi.

Blessé, Schlemko pourrait rater six semaines

BROSSARD — C’est à croire que la guigne s’acharne sur le défenseur David Schlemko depuis son arrivée avec le Canadien de Montréal.

Alors qu’il connaissait de bons moments depuis l’ouverture du camp d’entraînement, Schlemko a été victime d’une blessure à un genou qui pourrait le tenir à l’écart du jeu pendant six semaines, a annoncé l’entraîneur-chef Claude Julien, vendredi midi.

Lors de son point de presse à Brossard, Julien a indiqué que la blessure est survenue pendant le match de mercredi contre les Maple Leafs de Toronto, sans toutefois en préciser les circonstances ni quel genou avait été touché. Ce n’est qu’après la rencontre que Schlemko en aurait vraiment ressenti les conséquences, a ajouté Julien.

Schlemko a d’ailleurs joué pendant tout le match face aux Maple Leafs et a même inscrit son seul but du camp d’entraînement, lors d’un avantage numérique en troisième période.

À la veille de sa dernière sortie du calendrier préparatoire, samedi, à Ottawa, le Canadien compte huit défenseurs en santé. La liste inclut Xavier Ouellet et Simon Després, qui ont patiné ensemble vendredi à Brossard et qui devraient affronter les Sénateurs.

«Nous allons devoir nous ajuster. C’est la raison pour laquelle nous ne voulons jamais porter de jugements hâtifs et annoncer que tel joueur demeure ici et qu’un autre ne reste pas avec nous. Il nous reste encore un match préparatoire à jouer et qui sait ce qui peut arriver. Il n’y aura aucun changement jusqu’après le match de demain [samedi]», a déclaré Julien, qui n’a pas dévoilé sa formation en vue de l’affrontement contre les Sénateurs.

L’année dernière, Schlemko avait subi une blessure à l’arrière de la main droite dès les premiers moments du camp du Tricolore et avait dû patienter jusqu’au 29 novembre avant de jouer son premier match avec le Canadien. Une blessure au haut du corps l’a également tenu à l’écart du jeu en mars. Il n’a finalement joué que dans 37 parties, et inscrit cinq points, dont un but.

Mete et Juulsen séparés

L’absence de Schlemko, qui avait joué avec Jordie Benn mercredi contre les Maple Leafs, a évidemment mené à des modifications dans la composition des duos défensifs.

Au-delà de Benn, qui s’est entraîné auprès de Karl Alzner, Victor Mete a été séparé de Noah Juulsen et a été muté aux côtés de Jeff Petry. Juulsen s’est retrouvé à droite de Mike Reilly.

«On change les paires pour le simple fait de les changer. Parfois lors de matchs, tu changes des joueurs ici et là. Une fois que nous aurons notre équipe, nous allons sûrement passer plus de temps à jumeler les joueurs. Et de temps en temps, on va tenir compte des équipes que nous allons affronter», a expliqué Julien.

En Mete, Petry retrouvera un défenseur au style assez semblable au sien.

«Nous sommes deux joueurs dont le point fort est le coup de patin et qui aiment appuyer l’offensive. Ce qui importe, c’est de bien anticiper les gestes de l’autre, de nous assurer que nous ne sommes pas tous les deux à l’attaque et de bien communiquer», a déclaré Petry.

Contre les Maple Leafs mercredi soir, Petry a connu une soirée difficile. Deux mauvais jeux de sa part en début de troisième période, avec un score de 2-2 et alors que le Canadien jouait avec l’avantage d’un homme, ont mené à autant de buts de l’adversaire. Le Canadien s’est éventuellement incliné 5-3.

En trois matchs depuis le début du camp, Petry n’a obtenu qu’une mention d’aide et affiche un ratio défensif de - 5, le pire chez le Canadien à égalité avec Jonathan Drouin.

«Il y a certainement place à de l’amélioration dans mon jeu, a reconnu l’Américain de 30 ans. Il y a encore un peu de travail à faire et il me reste le dernier match préparatoire pour enlever la rouille et commencer à me sentir à l’aise en vue du début de la saison.»