Le Canadien de Montréal n’a pas dirigé beaucoup de tirs dangereux vers Cam Ward, jeudi soir. Sur la photo, Brendan Gallagher tente de prendre possession du disque avant d’être rejoint par Noah Hanifin.

Blanchi en Caroline

RALEIGH — Brett Pesce a récolté son premier but de la saison pour aider les Hurricanes de la Caroline à vaincre le Canadien de Montréal 2-0, jeudi.

Les anciens Whalers de Hartford ont balayé les trois matches face au Canadien cette saison : le gain s’ajoutait à ceux de 3-1 et 6-5, en décembre et en janvier.

Carey Price a bloqué 27 tirs pour le CH, qui subissait un troisième revers d’affilée.

Cam Ward a stoppé 27 rondelles pour les Hurricanes, invaincus à leurs trois dernières rencontres.

Ward méritait un deuxième jeu blanc cette saison, un 27e en carrière. L’autre buteur du club local a été Brock McGinn, avec son huitième filet de la campagne.

« Ce n’est pas un manque d’effort, a dit l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Mais quand vous ne gagnez pas beaucoup de mises au jeu (79 % en faveur de la Caroline), vous devez toujours essayer de reprendre la rondelle. Au fil de 60 minutes, ça fait une différence. »

Julien aimerait par ailleurs voir un peu plus de hargne de ses protégés.

« Il faut avoir davantage l’énergie du désespoir, a-t-il ajouté. C’est tannant de ne pas sortir gagnants de matches serrés comme ça. »

Le CH va disputer deux matches à domicile ce week-end : contre les Ducks d’Anaheim samedi, puis face aux Sénateurs d’Ottawa dimanche. Ça débute à 13 h dans les deux cas.

Les Hurricanes en étaient au deuxième match d’un séjour de huit rencontres à la maison.

Pour un club affichant 33,8 tirs par match, en moyenne, le Canadien a très peu défié Ward au premier vingt. Il a fallu près de 15 minutes pour qu’on voit un premier tir officiel des visiteurs, celui de Victor Mete. Ce n’est qu’à 10:25 que le Canadien a vraiment dirigé une première rondelle vers Ward, un tir de loin et non cadré d’Alexander Galchenyuk.

Les hommes de Claude Julien n’ont finalement tiré que sept fois en première période – tout comme les Hurricanes. Le seul tir menaçant du club local : celui sur réception de Lee Stempniak, avec quatre minutes au cadran.

La seule chance de marquer du CH dans l’engagement a été une passe de Jakub Jerabek vers l’embouchure droite, mais Joe Morrow n’a pas pu compléter la séquence. En fin de période, le jeu tenace de Jonathan Drouin a donné la chance à Galchenyuk de prendre un puissant tir, mais Ward n’a pas bronché.

Pesce a donné les devants 1-0 aux Hurricanes en début de deuxième tiers, à 2:43. Marcus Kruger a remporté une mise au jeu et Elias Lindholm a glissé le disque à la pointe à Pesce, dont le tir frappé lui a valu un premier but cette saison, après neuf passes. Dans 20 cas sur 24 gains, les Canes ont été victorieux quand ils inscrivent le premier filet.

Jaccob Slavin, qui tentait une échappée ou un deux contre un, a soutiré une sanction quand Jordie Benn lui a infligé un double échec, avec 6:45 à jouer en deuxième période. Jeff Petry, Joe Morrow et Byron Froese ont été parmi ceux qui ont bien travaillé pour que l’écart demeure à un seul but.

Avec 2:11 à écouler, c’est le Canadien qui a eu l’avantage d’un homme, quand Justin Faulk a fait trébucher Tomas Plekanec. Max Pacioretty a eu deux chances rapprochées, dont une où l’arbitre a bien vite sifflé, au bénéfice de Ward. McGinn est passé près de faire mal paraître le CH, mais son tir a raté la cible.

Lindholm a foncé sur le flanc gauche dans la deuxième minute de jeu du dernier tiers, son tir bas causant un très haut rebond. Dans la mêlée devant lui qui a suivi, Carey Price a été chanceux de pouvoir immobiliser la rondelle.

À mi-chemin au troisième vingt, Galchenyuk a fait une percée et a lancé devant le but, pour Mete. La rondelle a bifurqué et Nicolas Deslauriers a obtenu une chance en or, tout près du filet, mais Ward a fait l’arrêt avec sa jambière gauche.

« Nous devons trouver comment créer plus d’attaque, a dit Pacioretty, le capitaine du Bleu-Blanc-Rouge. Il faut mieux anticiper les jeux... je ne sais pas si c’est une question de chimie ou autre chose, mais nous devons trouver des façons de générer plus d’occasions. »