Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Brendan Gallagher pourra possiblement revenir au jeu au plus tôt lors des séries éliminatoires.
Brendan Gallagher pourra possiblement revenir au jeu au plus tôt lors des séries éliminatoires.

Brendan Gallagher ratera au moins six semaines

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Le Canadien sera privé de son moteur pour le reste de la saison.

La formation montréalaise a annoncé mercredi après-midi que l’attaquant Brendan Gallagher ratera au moins six semaines d’activités en raison d’une fracture au pouce de la main droite.

L’équipe a inscrit son nom sur la liste des blessés à long terme, ce qui libère son salaire de 3,75 millions $ US du calcul de la masse salariale.

À moins que la campagne du Tricolore soit prolongée au-delà de ce qui est prévu actuellement en raison de la pandémie de COVID-19, la saison de Gallagher est terminée. Il pourra possiblement revenir au jeu au plus tôt lors des séries éliminatoires.

Gallagher s’est blessé lundi, quand il a été atteint par un tir de son coéquipier Alexander Romanov en première période de l’éventuelle victoire en prolongation de 3-2 du Tricolore face aux Oilers d’Edmonton.

L’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme, a affirmé en matinée mercredi qu’il ne savait pas encore si Gallagher allait devoir être opéré. Il a noté que les médecins attendaient que l’enflure réduise avant de pouvoir faire un diagnostic plus précis.

Le gardien Jake Allen avait affirmé mardi que Gallagher était le «moteur» de l’équipe. Il a souvent aussi été qualifié de «coeur et âme» du Canadien au cours des dernières années.

«“Gally”, on le sait, c’est une grosse partie du coeur de l’équipe. Ça fait mal de le perdre pour quelques semaines», a dit le centre Phillip Danault mercredi matin, avant l’annonce de la durée minimale de l’absence de son compagnon de trio.


« Il est unique, ça ne fait pas de doute. Dans le vestiaire, il parle continuellement, et sur la glace, il n’a pas peur d’aller au filet et de parfois déranger l’adversaire »
Joel Edmundson, au sujet de Brendan Gallagher

En 35 matchs cette saison, Gallagher a inscrit 14 buts et neuf aides.

Ducharme a cependant noté que ce n’est pas nécessairement sa production offensive qui sera plus difficile à remplacer.

«Vous pouvez mettre des gars en position où ils vont peut-être produire ou nous pouvons le faire en comité, mais son énergie, elle ne peut pas être remplacée par seulement une personne, a-t-il dit. Ça fait partie de son ADN. Chacun devra donc faire sa part du côté énergie pour combler son absence. C’est un intangible qui est difficile à remplacer.»

L’attaquant âgé de 28 ans a été ennuyé par des blessures à la main gauche par le passé. Depuis sa première blessure à la main gauche en novembre 2015, le Tricolore a compilé un dossier de 22-33-4 en l’absence de Gallagher avant son départ, lundi.

Danault a toutefois noté que le Canadien s’est bien tiré d’affaire récemment malgré la perte de Tyler Toffoli. Le Tricolore a alors remporté ses trois matchs sans son meilleur buteur.

«Nous nous sommes levés tous ensemble, a affirmé Danault. Le match quand «Gally» s’est blessé, nous nous sommes aussi levés. Ce sont dans ces moments-là que nous voyons la culture de l’équipe, qu’il faut se serrer les coudes.

«Oui, c’est un gros morceau, mais nous avons de très bons joueurs pour venir apaiser sa perte», a-t-il conclu.