Ariane Bonhomme (à droite) et ses coéquipières ont dû se contenter du troisième rang, derrière l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Bonhomme roule vers le bronze en Australie

Ariane Bonhomme s’est réveillée vendredi matin en Australie avec une première médaille en carrière aux Jeux du Commonwealth.

« Je me sens bien. C’était une belle expérience », a-t-elle lancé au lendemain de sa troisième place à la poursuite par équipe. La cycliste sur piste originaire de Gatineau n’était toutefois pas convaincante au bout du fil.

« Nous nous attendions à plus que ça, a-t-elle avoué. Nous ne sommes pas aussi contentes que nous ayons espéré. Ça reste que c’est quand même le fun de savoir que nous allons repartir d’ici avec au moins une médaille. »

C’est que Bonhomme et ses coéquipières Allison Beveridge, Annie Foreman-Mackey et Stephanie Roorda visaient une participation à la finale. L’or était même dans leur mire.

Cette médaille en question a été remportée par les cyclistes du pays hôte. Les Australiennes ont même établi un record des Jeux du Commonwealth avec un temps de quatre minutes et 15,214 secondes. La Nouvelle-Zélande a mis la main sur l’argent.

« Nous ne savions pas à quoi nous attendre des Australiennes, a souligné Bonhomme. Elles n’avaient pas participé aux épreuves de la Coupe du monde. Nous nous doutions quand même un peu qu’elles seraient fortes... Elles se préparent depuis un an pour ça. »

Bonhomme, qui a fêté ses 23 ans plus tôt cette semaine, sera une athlète occupée durant ces Jeux. Quatre autres courses l’attendent, deux sur piste et deux sur route.

Au moment de l’entrevue, elle se préparait en vue de la poursuite individuelle qui avait lieu dans quelques heures.

« Un gros défi », a reconnu l’athlète de l’Outaouais.

D’abord parce que l’équipe canadienne a axé ses efforts à l’entraînement sur la poursuite par équipe. Puis la stratégie en piste s’avère bien différente.

« Il ne faut pas partir trop vite à la poursuite individuelle. C’est 12 tours par toi-même. Si tu pars vite, tu vas être dans le gros trouble. C’est plus facile à dire que de le faire car nous sommes programmées à partir rapidement lors de la poursuite par équipe. »

Ariane Bonhomme savoure cette première présence à des Jeux d’envergure, elle qui rêve de participer aux Jeux olympiques en 2020 à Tokyo, au Japon. Elle n’a toutefois pu assister à la cérémonie d’ouverture mercredi soir.

D’abord parce que l’équipe de cyclisme avait une course le lendemain. Puis elle loge à côté du vélodrome, qui se trouve à une heure de route de Gold Coast, ville hôte des Jeux. « Nous avons regardé la cérémonie à la télé. Nous allons retourner en ville lorsque ce sera le temps des courses sur route. »

Bonhomme n’est pas la seule athlète de la région de la capitale nationale à avoir monté sur le podium lors de la première journée de compétitions.

Joanna Brown, de Carp, a aussi gagné le bronze en triathlon chez les femmes. Le Gatinois Alexis Lepage, de Gatineau, a terminé 13e chez les hommes.