Ariane Bonhomme et ses coéquipières se sont illustrées samedi à Pruszkow.

Bonhomme roule vers l’argent en Pologne

À sa troisième sortie en carrière sur le circuit de la Coupe du monde de cyclisme sur piste, Ariane Bonhomme a gagné la médaille d’argent, samedi, à Pruszkow, en Pologne.

Ses coéquipières Allison Beveridge, Annie Foreman-Mackey, Kinley Gibson et elle ont terminé deuxièmes lors de l’épreuve de la poursuite par équipe, s’inclinant en finale devant leurs adversaires italiennes. « Nous étions en avance sur elles lors des deux premiers kilomètres », a relaté l’athlète gatinoise, qui a été promue au sein de la formation canadienne senior le mois dernier.

« Elles ont par contre été capables de maintenir leur vitesse à la fin. De notre côté, nous en avons perdu un peu. »

Bonhomme, 22 ans, a rappelé que c’était la première compétition des quatre femmes en tant qu’équipe. Gibson et elle sont les deux nouveaux visages.

« Nous nous entraînons déjà ensemble, mais nous n’avions jamais couru ensemble. Donc, nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre ici », a-t-elle souligné.

Il s’agit de la deuxième médaille en Coupe du monde de Bonhomme. Elle avait empoché le bronze en Colombie, la saison dernière, en tant que membre de l’équipe canadienne de développement.

« Si la tendance se maintient, ça sera l’or à Milton », a lancé en riant la cycliste de l’Outaouais.

La ville ontarienne accueillera la prochaine étape de la Coupe du monde en décembre. « Quand tu as une course à la maison, au Canada, tu ne veux rien de moins que de gagner », a rappelé Ariane Bonhomme.

Surtout que le vélodrome de Milton est maintenant le domicile permanent de l’équipe canadienne sur piste.