Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Matiss Kivlenieks  a perdu la vie le 4 juillet dernier quand il a été frappé par un feu d’artifice.
Matiss Kivlenieks  a perdu la vie le 4 juillet dernier quand il a été frappé par un feu d’artifice.

Blue Jackets: Le gardien Matiss Kivlenieks, mort tragiquement, honoré en héros

Associated Press
Article réservé aux abonnés
Le jeune gardien de but des Blue Jackets de Columbus, Matiss Kivlenieks, a été honoré comme un ami et un héros lors d’une cérémonie hommage organisée jeudi. Le jeune homme a perdu la vie le 4 juillet dernier quand il a été frappé par un feu d’artifice.

D’après ce qu’ont rapporté les autorités, l’installation d’où devaient décoller les feux d’artifice sur une propriété privée au nord-ouest de Détroit se serait légèrement inclinée. L’angle a ainsi fait en sorte que les pièces de pyrotechnie se sont dirigées directement vers un groupe de gens à proximité.

Kivlenieks se trouvait dans un spa lorsqu’il a tenté de fuir les lieux, mais il a été atteint en pleine poitrine. Il a été transporté à l’hôpital, où son décès a plus tard été constaté.

Son coéquipier chez les Blue Jackets, le gardien Elvis Merzlikins, était un ami très proche. Lors de l’hommage rendu au salon funéraire Schoedinger, à Upper Arlington en Ohio, Merzlikins a révélé que Kivlenieks avait sauvé la vie de plusieurs personnes en sacrifiant la sienne.

D’après le récit de Merzlikins, il se trouvait avec son épouse enceinte à environ 20 à 30 pieds derrière son jeune ami de 24 ans au moment où celui-ci a été blessé mortellement.

«Il n’a pas seulement sauvé plusieurs vies... Il a sauvé mon fils à naître, il a sauvé ma femme et il m’a sauvé», a-t-il lancé aux proches endeuillés.

Afin d’honorer la mémoire de son ami, Merzlikins a promis que son fils porterait le deuxième prénom Matiss.

Les autorités policières de Novi, au Michigan, n’ont pas demandé que des accusations soient portées dans cette affaire, qualifiant le tout d’accidentel. Ils ont toutefois demandé que le dossier soit révisé par le Bureau du procureur du comté d’Oakland en raison de la forte médiatisation du décès.