Jonathan Drouin a joué les héros en glissant du revers la rondelle entre les jambières du gardien Elvis Merzlikins.

Blue Jackets 2/Canadien 3: Drouin joue les héros en fusillade

Les Blue Jackets de Columbus ont donné du fil à retordre au Canadien pendant toute la soirée, mais la formation montréalaise a réussi à faire le nécessaire pour les renverser et s’imposer 3-2 en fusillade, mardi, au Centre Bell.

Tomas Tatar a créé l’égalité avec 40,3 secondes à faire en troisième période, puis Jonathan Drouin a joué les héros en fusillade en glissant du revers la rondelle entre les jambières du gardien Elvis Merzlikins.

Carey Price a ensuite fermé la porte devant Gustav Nyquist et Oliver Bjorkstrand.

Avant les éclats du Tricolore tard en troisième période, les spectateurs n’avaient pas eu grand-chose à se mettre sous la dent.

«Les Blue Jackets patinaient bien ce soir, a noté l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Ils ne nous ont pas donné beaucoup d’espace. Je sais que c’est le plan de match de beaucoup d’équipes qui nous affrontent - de ne pas nous donner d’espace parce que nous patinons bien.

«Ce genre de match-là est difficile à gagner. Il fallait trouver un moyen de gagner. En troisième période, il fallait gagner plus de bagarres, être plus souvent le premier sur la rondelle et créer des chances de marquer. Ça s’est produit en troisième période, mais c’était un match serré qui aurait pu aller d’un côté comme de l’autre.»

Brendan Gallagher a également marqué en troisième période pour le Canadien (10-5-3). Carey Price a repoussé 33 tirs lors des 65 minutes de jeu.

Eric Robinson, avec son premier dans la LNH, et Zach Werenski ont donné la réplique des Blue Jackets (6-8-4). Elvis Merzlikins a effectué 30 arrêts avant la fusillade. Il est toujours en quête d’une première victoire après quatre départs dans la LNH (0-1-3).

Les Blue Jackets ont obtenu l’avantage en début de rencontre, gracieuseté de Shea Weber qui s’est retrouvé au cachot deux fois dans les huit premières minutes de jeu. Weber était en uniforme même s’il était ennuyé par un virus.

Les visiteurs ont finalement ouvert la marque à forces égales, avec 3:40 à faire au premier vingt. Price a accordé un retour sur un lancer de Werenski, puis Emil Bemstrom a remis devant à Robinson, qui a tiré entre les jambes du gardien local.

Après une deuxième période somnifère, le Canadien a enfin retrouvé un peu son synchronisme.

Max Domi a frappé une rondelle au vol dans le filet tôt dans l’engagement, mais il savait très bien qu’il l’avait touchée plus haut que la hauteur permise.

Gallagher a finalement créé l’égalité à 3:27, surprenant Merzlikins entre les jambières en entrée de zone. Le gardien letton n’a pas très bien paru sur la séquence.

Price s’est signalé avec 6:21 à faire en temps réglementaire, frustrant Alexander Wennberg avec la jambière gauche. Il a rejoué le coup au Suédois un peu moins de trois minutes plus tard, lors d’une attaque à trois contre deux des visiteurs.

Werenski a placé les Blue Jackets en avance avec 1:51 à faire, surprenant Price d’un angle difficile. Riley Nash était posté devant le gardien, nuisant à son travail.

Superbe passe

Nick Suzuki y est allé toutefois d’une superbe passe transversale à Tatar un peu plus d’une minute plus tard, alors que Price avait été remplacé par un attaquant supplémentaire. Tatar a ainsi pu créer à nouveau l’impasse avec un tir sur réception dans un filet ouvert avec 40,3 secondes à écouler au troisième tiers.

En prolongation, Price a sorti la mitaine devant Seth Jones pendant que Victor Mete était au banc des punitions. Drouin et lui se sont occupés du reste en tirs de barrage.

Après la rencontre, le Tricolore a annoncé que l’attaquant Ryan Poehling avait été cédé à son club-école dans la Ligue américaine de hockey, le Rocket de Laval.

Le Canadien disputera son prochain match vendredi, quand il rendra visite aux Capitals de Washington. Il sera de retour au Centre Bell samedi, quand les Devils du New Jersey seront les visiteurs.

Échos de vestiaire

Jonathan Drouin a dû s’ajuster en attaquant Elvis Merzlikins en fusillade:

«Je suis allé à droite et j’ai presque touché la bande comme d’habitude. Je ne l’avais jamais affronté et je regardais pour tenter un tir bas du côté du bouclier. (...) Il avait le bouclier presque contre la glace et j’ai donc fait une petite feinte.»

Nick Suzuki avait travaillé sur un jeu de passes avec Phillip Danault en situation d’avantage numérique. Ils ont exécuté ce jeu sur le but égalisateur:

«Phil fait du bon travail en recevant la rondelle au centre pour me la renvoyer. Ç’a ouvert la ligne de passes, puis Tatar a réussi un bon tir pour trouver l’ouverture.»

Tomas Tatar a donné crédit aux Blue Jackets pour les ennuis du Canadien:

«Je crois qu’ils ont joué un excellent match, qu’ils ont réussi à jouer dur contre nous. Nous sommes très heureux d’avoir gagné, particulièrement de cette façon.»