Lloyd Pandi a été un des meilleurs joueurs des BlackJacks d’Ottawa au tournoi d’été de la CEBL même s’il n’était pas avec l’équipe originale au début de la compétition.
Lloyd Pandi a été un des meilleurs joueurs des BlackJacks d’Ottawa au tournoi d’été de la CEBL même s’il n’était pas avec l’équipe originale au début de la compétition.

Un BlackJack, recrue de l’année

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Plus jeune joueur de la Ligue canadienne élite de basket-ball (CEBL) dans le tournoi d’été présenté dans la région du Niagara entre le 25 juillet et le 9 août, Lloyd Pandi a été décoré du titre de la recrue de l’année vendredi.

Le joueur des BlackJacks d’Ottawa a reçu le titre du joueur CEBL U-Sports après avoir récolté le plus de votes auprès des entraîneurs de la CEBL, de ses directeurs généraux et des médias qui ont couvert le tournoi qui a servi à remplacer la saison 2021.

Le garde de deuxième année des Ravens de l’Université Carleton a participé à six matches des BlackJacks où il a récolté une moyenne de 8,3 points par rencontre tout en récupérant 5,3 rebonds par match, en effectuant 1,3 vol de ballon par duel tout en disputant en moyenne 22 minutes par match. Chez les BlackJacks, il a été le cinquième meilleur pointeur du tournoi. Son pourcentage de réussite de tirs de 3 points a été de ,486.

Lloyd Pandi, 20 ans, a devancé Rashawn Browne des Rattlers de la Saskatchewan au scrutin. Pandi a été le septième choix de la deuxième ronde du repêchage de la CEBL. Il n’était même pas avec l’équipe au début du tournoi. Il a été appelé à remplacer Phil Scrubb après seulement un match quand ce membre de l’équipe nationale canadienne a dû quitter les BlackJacks pour se rapporter à son équipe en Europe.

Le brio de Pandi a aidé son équipe d’expansion à se frayer un chemin jusqu’en demi-finale où les BlackJacks se sont inclinés contre les Stingers d’Edmonton, les éventuels champions du tournoi.