Thomas Scrubb
Thomas Scrubb

Les BlackJacks réunissent les frères Scrubb

Osvaldo Jeanty se frotte les mains. Et cette fois-ci, ce n’est pas en raison de la COVID-19.

L’entraîneur-chef franco-ontarien vient plutôt de compléter l’alignement de sa nouvelle équipe en rapatriant les deux frères les plus connus du basket-ball à Ottawa. Les BlackJacks ont confirmé jeudi l’embauche de Thomas et Philip Scrubb, deux anciennes vedettes des Ravens de Carleton qui évoluaient l’hiver dernier respectivement en France et en Espagne.

La nouvelle concession de la Ligue canadienne élite de basket-ball (CEBL) a aussi conclu des ententes avec deux autres produits universitaires du coin, les gardes Johnny Berhanemeskel et Kaza Kajami-Keane. «Quatre gros morceaux. Des gars qui jouent tous dans les rangs professionnels les plus hauts en Europe, a souligné Jeanty.

«Ils seront nos partants s’il y a une saison. Ils ont déjà joué au sein de l’équipe nationale. Ils savent ce que ça prend pour gagner. Ils amèneront beaucoup de leadership.»

Surtout, les BlackJacks risquent de devenir rapidement une puissance de la CEBL. Ils comptaient déjà plusieurs joueurs redoutables avant la venue du quatuor, dont l’ailier franco-ontarien Éric Kibi qui a aidé le Congo à gagner la Coupe d’Afrique en juillet 2019.

Philip Scrubb

Reste à voir si tout ce monde aura l’occasion de porter les couleurs de l’équipe d’expansion d’ici la fin de l’été. Aucune nouvelle date de lancement pour la saison 2020, dont les débuts étaient prévus en mai, n’a été annoncée.

La CEBL étudie la possibilité de remplacer le calendrier initial de 20 matches par un tournoi disputé sur deux semaines devant des gradins vides vers la fin juillet ou tôt en août. Le tout pourrait être diffusé sur une des plateformes de CBC.

En coulisse, on dit que le tout se passerait dans le sud de l’Ontario où on retrouve des équipes à Hamilton, Guelph et Niagara.

«Chaque club jouerait possiblement six matches et trois autres parties éliminatoires. Je sais que la ligue travaille fort là-dessus. Mais ça va dépendre des directives des autorités de la santé publique», a soutenu Jeanty à ce sujet.

Et Hanlan?

Les BlackJacks comptent maintenant 13 joueurs dans leur l’alignement. «Je dirais que c’est pas mal terminé les embauches... mais la porte n’est pas fermée pour une autre personne», a ajouté le coach.

L’organisation garde espoir d’ajouter le garde d’Aylmer, Olivier Hanlan, dans ses rangs, a appris LeDroit. L’ancien choix de deuxième ronde de la NBA a passé la dernière saison en Grèce.

Ce dernier est maintenant de retour dans son patelin en Outaouais en attendant la prochaine saison européenne qui doit être lancée en septembre.