Le Gatinois Olivier Hanlan
Le Gatinois Olivier Hanlan

Les BlackJacks perdent leur premier match

Les BlackJacks ont trébuché à leur rentrée dans la Ligue canadienne élite de basketball (CEBL), samedi après-midi, à Sainte-Catherines, dans le sud de l’Ontario.

L’équipe d’expansion a perdu le premier match de son histoire, s’inclinant 89-71 contre les Nighthawks de Guelph. Un dernier quart affreux dans lequel elle a accordé 29 points a fait la différence.

L’entraîneur-chef Osvaldo Jeanty ne s’est pas gêné pour sermonner ces joueurs durant la partie. Le mot «imprécis» a souvent été entendu sur les lignes de côté.

Le coach franco-ontarien en a rajouté après la défaite en entrevue au Droit.

«Je suis un peu déçu. Quand tu es un vétéran, tu sais à quoi d’attendre. Je trouve que nous avons été un peu arrogants aujourd’hui et cela nous a coûté, a soutenu Jeanty en parlant de son équipe composée de plusieurs anciens membres de l’équipe nationale.

«Ça ne veut pas dire parce que tu es bon sur papier que tu obtiendras automatiquement un bon résultat sur le terrain. Tu ne fais pas juste arriver comme ça au match et le gagner. Tu dois mettre de l’effort.»

Les BlackJacks sont considérés une des formations favorites pour gagner les grands honneurs du tournoi estival de la CEBL présenté en pleine pandémie.

Thomas Scrubb a été le meilleur joueur des BlackJacks dans la cause perdante, récoltant 18 points et huit rebonds. Le réserviste Shaquille Keith a produit 17 points.

Quant au garde d’Aylmer Olivier Hanlan, il a été limité à six points. L’ancien choix de deuxième ronde de la NBA n’a réussi que trois de ses 14 tentatives de panier, ratant ses quatre lancers de la ligne de trois points.

«Défensivement, nous n’avons pas donné d’effort. Il n’y avait pas d’effort pour saisir les rebonds. Nous avons aussi manqué beaucoup de lancers. Il faut faire mieux», a affirmé Jeanty.

Les BlackJacks en ont eu plein les bras contre les Nighthawks à leurs débuts, samedi, dans la CEBL. Ils auront la chance de rebondir lundi face aux Stingers d'Edmonton.

Ottawa (0-1) disputera son prochain match lundi soir contre les Stingers d’Edmonton. Chaque club de la CEBL participera à un minimum de six parties.

L’équipe avec la pire fiche à la conclusion du tournoi à la ronde sera écartée des éliminatoires.

Jeanty croit que son travail vient d’être facilité par cette leçon servie par Guelph. «Les gars vont peut-être me croire maintenant que n’importe club peut nous battre, a-t-il lancé.

«Je vais m’assurer de mettre sur le terrain les gars qui vont offrir un bon effort», a-t-il ajouté.

La CEBL tient ce tournoi estival dans la région de Niagara jusqu’au 9 août, date de la finale. Cet événement vient remplacer la deuxième saison du jeune circuit qui devait commencer tôt en mai.

L’alignement de chaque club doit être composé au minimum de 70 % de joueurs canadiens. Dans le cas des BlackJacks, l’équipe mise uniquement sur des produits canadiens.