Le Franco-Ontarien Éric Kibi a disputé une saison avec les SkyHawks d’Ottawa en 2013-2014, la seule de leur existence. Kibi est d’avis que la nouvelle équipe de basketball d’Ottawa, les BlackJacks, est mieux outillée pour réussir à long terme.
Le Franco-Ontarien Éric Kibi a disputé une saison avec les SkyHawks d’Ottawa en 2013-2014, la seule de leur existence. Kibi est d’avis que la nouvelle équipe de basketball d’Ottawa, les BlackJacks, est mieux outillée pour réussir à long terme.

Bien loin de l’écrasement des SkyHawks

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Il s’avère l’unique survivant des défunts SkyHawks, qui représentaient le premier flirt d’Ottawa avec le basket-ball professionnel. Éric Kibi a même conservé son chandail de cette équipe qui avait tenu le coup pendant une seule saison avant de fermer ses portes au printemps 2014.