Benoît-Olivier Groulx n’a pas pu conjurer le mauvais sort réservé à sa famille à la coupe Memorial.

Benoît-Olivier Groulx parmi les étoiles

Il a participé aux deux buts des Mooseheads de Halifax dans la finale du championnat canadien. Il a eu un impact dans tous les matches des siens. Il a été élu dans l’équipe d’étoiles du tournoi, mais Benoît-Olivier Groulx n’a pas pu conjurer le mauvais sort réservé à sa famille à la coupe Memorial.

Son père Benoît a participé trois fois au tournoi à titre d’entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau. Il a mordu la poussière deux fois en finale. Plus jeunes que les Huskies de Rouyn-Noranda, qui avaient tout misé pour gagner cette année, Groulx et les Mooseheads auront une autre occasion de lutter pour le titre national en 2019-20 puisque plusieurs éléments clés seront de retour.

Après une longue saison qui s’est terminée avec six défaites en huit matches contre les Huskies dans la finale de la coupe du Président et à la coupe Memorial, les joueurs des Mooseheads ont obtenu congé lundi. Ils seront de retour au Scotiabank Center mardi pour leurs entrevues de fin de saison.

Un autre homme de hockey de la région a toutefois répondu à l’appel du Droit lundi. Sylvain Favreau a terminé sa deuxième saison comme entraîneur-adjoint des Mooseheads. Lundi, Hockey Canada a justement confirmé le retour de l’entraîneur d’Orléans dans le programme des moins de 17 ans la saison prochaine où il sera encore un adjoint d’une des trois équipes canadiennes au Défi mondial.

Aux côtés d’Éric Veilleux, Favreau dit avoir progressé énormément au cours de la dernière saison.

«Tu ne peux pas mettre un signe de dollar sur l’expérience que la dernière saison m’a donné. Il y a plusieurs entraîneurs qui auraient voulu être à ma place et participer à la finale de la coupe Memorial. Notre club a fait face à beaucoup d’adversité cette année. Nous avons eu des blessés toute l’année et nous avons eu notre alignement complet seulement à partir de la série contre Drummondville (en demi-finale)», a dit celui qui a signé une prolongation de contrat de deux ans avec les Mooseheads en janvier.

Au sujet de Benoît-Olivier Groulx, Favreau s’est montré élogieux.

«Il a été un monstre pour nous à son retour d’une mononucléose en demi-finale des séries. Il a tout fait. Il a joué à cinq contre cinq, en avantage numérique, en désavantage numérique. Il en a donné plein la vue à son père qui était sur place, mais à tout le monde dans les gradins et à la télévision aussi.»