Tennis

Auger-Aliassime face à Raonic à Stuttgart

Félix Auger-Aliassime aura rendez-vous avec son compatriote Milos Raonic en demi-finales de l’Omnium de Stuttgart, samedi. Auger-Aliassime a eu chaud, mais il est finalement venu à bout de l’Allemand Dustin Brown 7-6 (3), 6-7 (2), 7-6 (2) en quarts de finale.

«Je crois que ça a été un match excitant. Je suis heureux d’être passé au travers. J’ai fait des erreurs au deuxième set, mais j’ai trouvé que j’avais mieux joué au bris d’égalité, a raconté Auger-Aliassime. Il a amorcé la troisième manche mieux que moi, mais j’ai été en mesure de m’accrocher et de rester près au pointage. [...] J’ai été chanceux.» Sa victoire a mis la table pour le match contre Raonic, qui a vaincu le Hongrois Marton Fucsovics 6-4, 6-4 en quarts de finale quelques heures plus tard. Raonic peut donc toujours espérer venger sa défaite de l’an dernier en finale, aux dépens du Suisse Roger Federer. «J’ai été chanceux au départ, mais ensuite mon service m’a beaucoup aidé, a noté Raonic. Je suis heureux de pouvoir jouer sur le gazon et d’être de retour ici, où j’ai de bons souvenirs.» 

Ce sera la deuxième fois que les deux Canadiens s’affronteront au cours de leur carrière. Raonic avait vaincu Auger-Aliassime 6-4, 6-4 l’an dernier à Indian Wells, en Californie, mais c’était avant que l’adolescent ne grimpe jusqu’au 21e rang mondial cette semaine. Raonic est tout juste devant lui, au 18e échelon. 

Basketball

Le président des Raptors accusé d’avoir bousculé un policier

OAKLAND — Les autorités américaines prétendent que le président des Raptors, Masai Ujiri, aurait agressé un policier à l’Oracle Arena d’Oakland, quelques minutes après que la formation torontoise eut remporté le premier championnat de son histoire. Un témoin oculaire remet toutefois en doute ce compte rendu.

Un porte-parole du Bureau du shérif du comté d’Alameda a indiqué qu’Ujiri tentait de se frayer un chemin jusqu’au court afin de célébrer la victoire historique des siens aux dépens des Warriors de Golden Stade, jeudi, quand il a été stoppé par un adjoint du shérif qui souhaitait voir son accréditation.

«Cet adjoint ne savait pas qui était [Ujiri]», a déclaré le sergent Ray Kelly au cours d’un entretien téléphonique.

Ujiri n’avait pas son accréditation sur lui, a affirmé Kelly, ajoutant que l’ex-dirigeant de l’année dans la NBA aurait ensuite poussé l’adjoint afin de passer.

«Notre adjoint a poussé l’homme en retour, lui disant qu’il n’avait pas accès au court, a allégué Kelly. À ce moment, l’homme a poussé une nouvelle fois notre adjoint, qui a touché à la mâchoire par le bras de l’homme en question.»

À LIRE AUSSI :

Le président des Raptors n’a jamais douté des capacités de son club

Selon Kelly, des agents de sécurité de la NBA seraient alors intervenus, permettant à Ujiri de se rendre sur le court. Une chaîne de télévision locale a partagé une vidéo dans laquelle on voit un homme séparer Ujiri de l’adjoint du shérif et être escorté vers le court par le garde Kyle Lowry.

Pas demandé

Un partisan des Warriors témoin de l’incident a déclaré à l’Associated Press que l’adjoint du shérif n’a pas demandé à voir l’accréditation avant de mettre sa main sur la poitrine d’Ujiri et de le pousser. Greg Wiener, un détenteur d’abonnement de saison de 61 ans, a dit qu’Ujiri avait ensuite poussé le policier avant que des témoins de la scène ne les séparent.

Wiener dit qu’il se tenait tout juste à côté de l’officier quand l’incident s’est produit, mais que les autorités ne l’avaient pas interviewé.

Kelly a indiqué qu’au lieu d’arrêter Ujiri devant les caméras de télévision, le Bureau a décidé de «faire la bonne chose» et déposer une plainte aux procureurs locaux. Il a précisé que l’agent n’avait pas été sérieusement blessé pendant l’incident, mais qu’il s’était plaint de douleurs à la mâchoire.

Quand on lui a demandé s’il trouvait curieux qu’un haut dirigeant d’équipe n’ait pas pu aller célébrer une victoire historique avec l’équipe qu’il a bâtie, Kelly a répondu que les apparences étaient le cadet de ses soucis.

«Il y a une politique d’accréditation en place dans la NBA. Tout le monde, du président au simple employé, sait qu’on doit porter son accréditation pour accéder au court, a-t-il dit. On s’attendrait à plus d’un président d’équipe.»

Un porte-parole des Raptors a indiqué que l’organisation collaborait avec les autorités américaines et avait hâte de régler cette situation. Le Bureau du procureur du comté d’Alameda a indiqué qu’il allait se pencher sur cette histoire la semaine prochaine. Avec AP

Tennis

Auger-Aliassime qualifié pour les quarts de finale à Stuttgart

STUTTGART, Allemagne — Félix Auger-Aliassime a accédé aux quarts de finale de l’Omnium de Stuttgart en disposant du Français Gilles Simon 7-5, 6-4, jeudi.

Le Québécois a misé sur sa puissance pour vaincre Simon, comme en témoigne son avantage de 15-3 au chapitre des as. C’était la première fois que les deux tennismen s’affrontaient en carrière. Auger-Aliassime affrontera au prochain tour l’Allemand Dustin Brown, qui a surpris son compatriote Alexander Zverev 6-4, 6-7 (3), 6-3.

Brown, un qualifié, disputait seulement son deuxième match cette saison sur le circuit de l’ATP, mais il a réussi un nombre impressionnant de coups gagnants contre Zverev, le cinquième joueur mondial et favori du tournoi. Il a du même coup signé sa première victoire face à un joueur du top 10 mondial depuis 2017.

Brown, qui est classé 170e au monde, est surtout reconnu pour avoir renversé Rafael Nadal à Wimbledon en 2015.

D’autre part, Matteo Berrettini a causé une autre surprise jeudi en éliminant la deuxième tête de série Karen Khachanov 6-4, 6-2.

L’Italien croisera le fera en quarts de finale avec l’Américain Denis Kudla, qui a vaincu le Français Gaël Monfils 7-5, 6-7 (3), 7-6 (3). En double, Denis Shapovalov, de Richmond Hill, en Ontario, et l’Indien Rohan Bopanna ont évincé les Français Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga 6-4, 6-3.

Milos Raonic, de Thornhill, en Ontario, affrontera le Hongrois Marton Fucsovics en quarts de finale vendredi.

L’Omnium de Stuttgart, jadis disputé sur la terre battue, a adopté le gazon à compter de 2015. Avec AP