Golf

Brooke Henderson veut marquer l’histoire du golf canadien

OTTAWA — Pendant un vol d’Ottawa au cours du temps des Fêtes, tout le monde a reconnu Brooke Henderson.

«C’était différent, mais assez cool, a déclaré Henderson en s’esclaffant de Naples, en Floride, alors qu’elle se prépare pour le Tournoi des Championnes de la LPGA qui aura lieu cette semaine à Lake Buena Vista, en Floride.

La golfeuse âgée de 21 ans assure que sa vie n’a pas changé tant que ça, en dépit du fait qu’elle a fait un bond spectaculaire au classement mondial en quelques années seulement. La scène qui s’est déroulée dans l’avion démontre cependant à quel point elle a marqué le paysage sportif canadien ces derniers temps.

Avec sept victoires déjà à son palmarès, Henderson commencera 2019 à un seul titre du record absolu pour un golfeur canadien, qui appartient à Mike Weir, George Knudson et Sandra Post. Pour égaler ou surpasser cette marque, l’Ontarienne a déclaré qu’elle devra maintenir son pointage moyen sous la barre des 70 coups. Sa moyenne de 2018 s’était établie à 69,99, et elle fut suffisante pour lui permettre de terminer au quatrième rang du classement du circuit. Si elle parvient à atteindre de nouveau cet objectif, alors tout devrait se concrétiser, croit-elle.

La clé du succès sera son jeu sur les verts, l’aspect le plus faible de son jeu ces dernières années. Elle a mentionné qu’elle travaillait fort en compagnie de son père Dave (qui est son entraîneur) pour gérer la vitesse de ses coups roulés. Selon elle, avoir un bon rythme sur les verts fera la différence pour elle cette saison.

«J’ai travaillé sur ma constance pour m’assurer d’être prête pour 2019, a-t-elle dit. Et je crois que je le suis.»

«Je crois que je serai dans la course au titre à maintes reprises, et en conséquence j’espère que j’obtiendrai au moins un titre cette année, a-t-elle évoqué. Ceci étant dit, j’aimerais bien poursuivre ma séquence avec deux victoires (elle a gagné deux tournois à chacune des trois dernières campagnes).»

Henderson sera la seule golfeuse canadienne à prendre part au tournoi cette semaine. Le calendrier régulier de la LPGA se mettra en branle officiellement en Australie.

D’autre part, il faudra garder un œil cette année sur Anne-Catherine Tanguay — la golfeuse de Québec est de retour pour une deuxième saison consécutive sur le circuit de la LPGA après avoir fini huitième du tournoi de qualifications. Elle avait pris le 126e échelon du classement des boursières l’an dernier.  

Tennis

Andreescu passe au tableau principal à Melbourne

MELBOURNE, Australie — L’Ontarienne Bianca Andreescu a rejoint la Montréalaise Eugenie Bouchard au tableau principal des Internationaux de tennis d’Australie, vendredi, après avoir profité du retrait de la Tchèque Tereza Smitkova à 6-0, 4-1 au dernier tour des qualifications.

Après avoir vaincu Caroline Wozniacki, la championne en titre des Internationaux d’Australie l’an dernier, ainsi que Venus Williams la semaine dernière à Auckland, la joueuse âgée de 18 ans aimerait bien poursuivre sa lancée en éliminant d’autres joueuses étoiles la semaine prochaine à Melbourne Park, dont la no 1 mondiale Simona Halep et Serena Williams.

Après avoir obtenu son billet pour le tableau principal — ce n’est que la deuxième fois qu’elle y parvient dans un tournoi du Grand Chelem après Wimbledon en 2017 —, Andreescu a mis la table pour un duel de premier tour contre l’Invitée américaine Whitney Osuigwe, qui a conclu la dernière année au 226e échelon mondial.

Elles font partie de la même moitié de tableau qu’Halep et la septuple championne des Internationaux d’Australie Serena Williams, mais dans la portion inférieure.

«Après tout ce qui s’est produit la semaine dernière, je crois que je peux me rendre assez loin la semaine prochaine, a dit Andreescu. Je profite simplement du rythme que je me suis donné la semaine dernière. J’espère que ça se poursuivra la semaine prochaine.

«Je crois que j’en ai profité au maximum pendant les matchs de qualifications, donc je suis très satisfaite.»

Andreescu s’est fait remarquer en participant à la finale la semaine dernière à Auckland, et elle espère maintenant pouvoir réaliser une performance suffisante la semaine prochaine à Melbourne pour améliorer suffisamment son classement afin d’éviter le processus de qualifications lors du prochain tournoi majeur.

«Mon objectif était, au début de l’année, d’accéder directement au tableau principal des Internationaux de France — en évitant les qualifications, a-t-elle cité. Je crois que je me suis rapprochée de mon objectif.»

Bond de 45 places

Andreescu, de Mississauga, en Ontario, a grimpé de 45 places au classement la semaine dernière pour se retrouver au 107e échelon mondial, et elle a suscité beaucoup d’intérêt au Canada.

«Ouais, de toute évidence. J’ai reçu plein de messages. J’ai de plus en plus d’abonnées, particulièrement parmi les politiciens, ce qui m’a surprise, a-t-elle admis. C’est un honneur — je remercie tout le monde pour l’appui.

«J’ai reçu un message d’une jeune fille, qui m’a écrit pour me dire qu’elle avait commencé à jouer au tennis à cause de moi. C’est assez touchant.»

Selon Andreescu, c’est un conseil reçu il y a quelques années d’Halep, qui lui avait recommandé de disputer plus de tournois professionnels que juniors, qui est à l’origine de ses récents succès.

«Je gagne de plus en plus d’expérience en jouant dans les gros tournois, et je crois que ça m’aidera à plusieurs niveaux, a-t-elle dit. C’est fantastique. C’est la deuxième fois que je me qualifie pour le tournoi majeur. Je suis très satisfaite de mon jeu en ce moment, de la façon dont mon corps se comporte et de ma condition mentale.»

Sans Polansky

D’autre part, le Canadien Peter Polansky a subi l’élimination à la dernière étape menant au tableau principal du simple masculin .

Dixième tête de série des qualifications et 118e au monde, Polansky a baissé pavillon 6-4 et 6-4 en 90 minutes, face à l’Australien Thanasi Kokkinakis, 145e.

Polansky a été victime de 18 as et n’a eu que deux chances de briser son rival, sans capitaliser. Kokkinakis a obtenu sept balles de bris et en a converti deux, une lors de chaque set.

Il a réussi le coup lors du cinquième jeu de la manche initiale puis lors du neuvième jeu du deuxième set, ce qui lui permettait alors de prendre une avance de 5-4.

Dans la défaite, Polansky n’a pas joué de façon erratique, réalisant cinq as, 24 coups gagnants et 17  fautes directes. L’Australien lui a cependant été supérieur avec 33 coups gagnants.

Polansky espérait devenir le troisième Canadien à accéder au tableau principal du simple masculin, et le seul par la voie des qualifications. Milos Raonic, 16e tête de série, et Denis Shapovalov, classé 25e, étaient déjà assurés de prendre part au tournoi.  Avec La Presse canadienne

Baseball

Russell Martin échangé aux Dodgers de Los Angeles

LOS ANGELES — Le receveur québécois Russell Martin a été échangé des Blue Jays de Toronto aux Dodgers de Los Angeles.

Les Dodgers ont confirmé la nouvelle en après-midi.

En retour, les Blue Jays mettent la main sur le lanceur droitier des ligues mineures Andrew Sopko et l'espoir à l'avant-champ Ronny Brito.

Plusieurs médias rapportent que les Jays assumeront une large part du salaire de Marint, qui doit toucher 20 millions $ US en 2019.

Âgé de 35 ans, Martin a considérablement ralenti au cours des dernières années. En 2018, il n'a frappé que pour ,194/,338/,325 avec 10 circuits et 25 points produits en 90 matchs. Il n'a d'ailleurs disputé que 181 rencontres au cours des deux dernières campagnes.

Il s'agit du deuxième séjour de Martin avec les Dodgers, qui l'ont repêché au 17e tour en 2002. Martin a percé la formation des Majeures en 2006 et il est demeuré à Los Angeles pendant cinq saisons.

En carrière avec les Dodgers, les Yankees de New York, les Pirates de Pittsburgh et les Blue Jays, Martin a maintenu des moyennes de ,249/,349/,399 avec 185 circuits et 781 points produits. Sélectionné quatre fois pour le match des étoiles, le Québécois a gagné un Gant d'Or et un Bâton d'Argent en 2007.

Martin amorcera une 14e saison dans le Baseball majeur. Il a disputé 1519 matchs derrière le marbre, dont 1455 comme partant, ce qui lui confère le troisième rang parmi les joueurs actifs, derrière Yadier Molina (1836) et Brian McCann (1529).

Lanceur de 24 ans, Sopko a été sélectionné en septième ronde par les Dodgers en 2015. Il a passé la dernière campagne au niveau AA.

Brito, qui n'est âgé que de 19 ans, a été embauché comme joueur autonome en 2015. Le Dominicain n'a jamais évolué plus haut que la Ligue des recrues.

Patinage artistique

Gilles et Poirier veulent succéder à Virtue et Moir

Leur programme long s’avère un clin d’œil au génie artistique de Vincent Van Gogh. Paul Poirier et sa partenaire Piper Gilles espèrent réaliser à leur tour un chef-d’œuvre qui leur permettra de gagner enfin un titre national.

Le couple fait partie des favoris en danse aux championnats canadiens de patinage artistique qui auront lieu la semaine prochaine à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Kaitlyn Weaver et Andrew Poje seront leurs plus sérieux rivaux pour succéder aux triples champions olympiques Tessa Virtue et Scott Moir, qui ont pris leur retraite.