Michael Woods, qui a fait ses classes dans le parc de la Gatineau, se dit motivé par l’idée d’inspirer les jeunes cyclistes canadiens.

Woods veut être «visible» au Tour de France

Pas question de jouer au touriste pour Michael Woods lors des prochaines semaines. Il compte profiter pleinement de sa première présence en carrière au Tour de France.

L’équipe EF Education First a confirmé la présence de l’athlète d’Ottawa-Gatineau au sein de son alignement de huit cyclistes provenant de huit pays sur la Grande Boucle. La première des 21 étapes aura lieu en sol belge afin de souligner la première victoire d’Eddy Merckx, il y a 50 ans.

« Je ne suis pas ici pour me contenter d’un rôle de passager. Je suis ici pour être proactif et avoir un impact sur le résultat final », a soutenu Woods au site web de son équipe.

« Je veux faire en sorte qu’un jeune Canadien qui regardera ça pourra dire : c’est Mike Woods. Je veux grandir et courir comme Mike Woods. C’est ce qui me motive. »

Le sportif âgé de 32 ans sait depuis le début du mois de juin qu’il roulera au Tour de France. Il en avait parlé au Droit.

Restait tout simplement à éviter les blessures. Ce qu’il a réussi dans les dernières semaines.

Le grimpeur qui a fait ses classes dans le parc de la Gatineau viendra épauler le chef de file chez EF Education First, le Colombien Rigoberto Uran.

Woods a démontré depuis quatre ans qu’il pouvait rivaliser avec l’élite internationale. Il a gagné la 17e étape du Tour d’Espagne en 2018, de loin sa meilleure année.

À l’automne, il avait raflé le bronze aux championnats du monde derrière Alejandro Valverde et Romain Bardet. Plus tôt durant cette même saison, il avait pris la deuxième position à la classique Liège-Bastogne-Liège en plus de terminer le Giro d’Italie au 19e rang.

Attaquer

Jusqu’ici en 2019, son meilleur résultat s’avère une cinquième place à la deuxième étape du Critérium du Dauphiné.

« J’ai attaqué régulièrement cette saison. C’est quelque chose que je veux faire au Tour. Je veux être visible, a-t-il dit. Je veux que les amateurs, particulièrement les spectateurs canadiens, voient un cycliste canadien à la tête du peloton de la plus importante course au monde lorsqu’ils ouvriront leur télé. »

Michael Woods ne sera pas l’unique Canadien au départ du Tour de France qui se déroulera du 6 au 28 juillet. Hugo Houle défendra les couleurs de l’équipe kazakhe Astana.