Gabrielle Pelletier sera chef de mission de l’Outaouais aux prochains Jeux du Québec.

Un nouveau chef de mission pour l’Outaouais

Une ancienne nageuse devenue physiothérapeute et maman dirigera dorénavant la délégation de l’Outaouais aux Jeux du Québec.

Gabrielle Pelletier remplacera Maxime Gauld à titre de chef de mission lors de la prochaine finale provinciale en mars à Québec. Elle connaît bien la compétition multisport provinciale.

« Ça sera ma 14e finale, souligne la femme de 34 ans, qui a longtemps été missionnaire puis adjointe au chef de mission.

«J’ai commencé en 2003. Je suis contente de l’opportunité offerte. Ça permet de boucler la boucle, de faire le tour.»

Surtout, Pelletier pourra travailler avec des visages qui lui sont familiers.

«Nous avons une belle équipe de missionnaires en Outaouais. Ce sont souvent les mêmes qui reviennent d’une finale à l’autre. Il y a une bonne rétention. Ça aide beaucoup. L’équipe sait où elle s’en va.»

La prochaine finale d’hiver des Jeux se déroulera du 1er au 9 mars à Québec. L’autre capitale nationale a été appelée à secourir l’événement, il y a 13 mois.

La MRC de la Vallée-de-l’Or en Abitibi s’était désistée.

L’organisation du rendez-vous a été un peu modifiée en vue de l’édition 2019.

Tous les athlètes seront logés pour la première fois au même endroit. Le Centre des congrès, situé aux portes du Vieux-Québec, sera transformé en site d’hébergement. Des douches seront construites en vue des Jeux.

Auparavant, chaque région se voyait assigner une école qui servait de dortoir. Chaque sport avait accès à sa propre classe.

«Ça va être intéressant, avoue Gabrielle Pelletier.

«Tout le monde sera appelé à cohabiter. Je pense que ce sera bon. Ça va nous ramener à l’esprit des Jeux du Québec avant la venue des cellulaires et des médias sociaux.»

Cette dernière était athlète durant son adolescence. Son sport favori ? La natation.

«Mais ça ne s’est jamais adonné que je participe aux Jeux du Québec comme nageuse», précise-t-elle.

Les Jeux, c’est une affaire de famille à la maison.

Son conjoint était membre du comité organisateur de la finale de 2010 à Gatineau. «Il connaît l’environnement des Jeux. Il sait tout le travail qui m’attend. Ça m’aide dans la conciliation travail-famille», souligne la mère de deux jeunes enfants âgés de trois et cinq ans.

Pendant une dizaine de jours, Pelletier s’occupera des enfants des autres. Plus de 180 athlètes devraient représenter l’Outaouais à Québec dans 20 disciplines sportives.

La région sera absente en curling féminin et à la boxe.

En revanche, elle misera sur des athlètes en biathlon, qui effectue son entrée au menu des Jeux. Les compétitions se dérouleront à Valcartier au centre Myriam-Bédard.

Les sélections ont déjà commencé afin de meubler l’alignement de la délégation outaouaise.

Les dirigeants en badminton ont choisi leurs athlètes, le week-end dernier. Le judo en a fait de même plus tôt en décembre.

Les autres sports tiendront leurs épreuves de qualifications en janvier et lors des deux premières semaines de février.

L’Outaouais avait remporté 52 médailles, dont 12 d’or, lors de la dernière finale d’hiver des Jeux du Québec en 2017 à Alma.

Les cérémonies d’ouverture et de fermeture de la 54e finale des Jeux auront lieu en plein air face au Manège militaire de Québec.