Jonathan David pose avec son nouveau maillot tendu par le président-directeur général de l’Olympique de Lille, Marc Ingla.
Jonathan David pose avec son nouveau maillot tendu par le président-directeur général de l’Olympique de Lille, Marc Ingla.

Transfert record pour un joueur de soccer d’Orléans

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
La rumeur circulait depuis plusieurs jours, mais depuis mardi, c’est officiel.

Ancien joueur étoile des Rebelles de l’école secondaire Louis-Riel à Ottawa, Jonathan David est maintenant membre de l’Olympique de Lille en Ligue 1 française.

Pour l’obtenir, le club a défrayé un montant jamais payé pour le transfert d’un joueur canadien. L’Olympique a dû allonger 30 millions d’euros pour l’arracher à La Gantoise de Gand en Belgique. Jonathan David n’a que 20 ans.

L’Olympique de Lille aura les droits du franc-tireur d’Orléans jusqu’en 2025. Il s’agira d’un tremplin pour la jeune vedette internationale canadienne qui voudra ensuite aboutir dans la Premier League anglaise ou la Bundesliga allemande. Il pourrait aussi être séduit par les équipes des ligues italiennes ou espagnoles, mais pour l’instant, Jonathan David va continuer à faire ses classes sous les yeux des partisans du stade Pierre-Mauroy dans un pays où il pourra s’exprimer dans sa langue maternelle.

«C’est l’endroit parfait à ce stade-ci de ma carrière. Je suis fier d’être un Dogue. Je voulais me joindre à une équipe pour m’améliorer et obtenir des minutes de jeu. Je sais et l’équipe sait que ce n’est qu’une étape de ma carrière. Ce club a l’habitude de vendre ses attaquants à des prix exorbitants. Je veux suivre les traces de ces joueurs», a-t-il indiqué dans une entrevue avec TSN.

La Ligue 1 française est l’une des cinq meilleures ligues au monde. La Première ligue belge se situe autour du 9e ou 10e échelon mondial. Lille étant un club de 4e position en France, il aura la chance de participer à la Ligue des Champions cette saison.

Élu joueur canadien de l’année en 2019, David a été le meilleur buteur du championnat belge à égalité avec 18 buts cette saison.

L’OL a précisé que David, avec 48 buts et 20 passes décisives en 95 matchs toutes compétitions confondues à ses deux premières saisons professionnelles, «a illuminé les terrains» depuis son arrivée en Belgique en 2018.

«Nous sommes très fiers aujourd’hui d’accueillir Jonathan David, un grand talent qui a déjà démontré à son jeune âge tout son potentiel et ses nombreuses qualités au sein du championnat de Belgique», a confié le président de Lille Marc Ingla dans un communiqué.

«C’est un joueur avec non seulement de grandes capacités physiques et techniques, mais aussi des qualités mentales qui le rendent particulièrement alerte, agile et décisif.»

Cette mise sous contrat constitue un transfert record pour un joueur canadien avec un montant de 30 millions d’euros (46,8 millions $ CAN), selon une source non officielle.

Plus que Davies

Le précédent transfert record sur la scène canadienne était celui d’Alphonso Davies des Whitecaps de Vancouver au Bayern Munich. Cet accord en juillet 2018 impliquait des frais de transfert fixes et une compensation supplémentaire pouvant totaliser plus de 29,25 millions $.

David aidera à combler le vide laissé à Lille par le départ fin juillet de l’attaquant nigérian Victor Osimhen à Naples pour 70 millions d’euros (109,3 millions $ CAN) plus 10 millions d’euros (15,6 millions $ CAN) en bonus.

«C’est une très bonne équipe avec de très bons joueurs, a indiqué David dans un communiqué. Je suis un joueur qui connaît sa place sur le terrain. J’adore jouer selon mes qualités, notamment avec la vitesse et la technique.»

Lille (15-9-4) occupait le quatrième rang du premier tiers de la Ligue 1 française lorsque la saison a été suspendue en raison de la pandémie mondiale. Les clubs anglais de Leeds United et Arsenal étaient également intéressés par le jeune Canadien.

Né à Brooklyn, David avait trois mois lorsque sa famille a déménagé dans son Haïti natal et six ans lorsque la famille est arrivée à Ottawa pour s’installer dans le quartier d’Orléans.

En feu sur la scène internationale

Avec 11 buts en seulement 12 présences avec l’équipe canadienne senior, il est déjà à mi-chemin d’égaler le record canadien de Dwayne De Rosario de 22 buts avec équipe nationale. De Rosario, utilisé comme milieu de terrain offensif et attaquant, a compilé son total en 81 matchs entre 1997 et 2015.

AVEC La Presse canadienne