Maxim Tissot portera le dossard numéro 15 avec le Forge FC de Hamilton en 2020. Son entraîneur Bobby Smyrniotis a fait l’annonce de son embauche mercredi.
Maxim Tissot portera le dossard numéro 15 avec le Forge FC de Hamilton en 2020. Son entraîneur Bobby Smyrniotis a fait l’annonce de son embauche mercredi.

Tissot se trouve du boulot en Ontario

L’attente a semblé interminable, mais le Gatinois Maxim Tissot va finalement encore jouer au soccer professionnel en Ontario en 2020.

La différence, c’est qu’il ne jouera pas à Ottawa, près de la maison.

Le défenseur latéral gauche de 28 ans aurait bien aimé faire partie de l’aventure de l’Atlético d’Ottawa dans la Première ligue canadienne (CPL), mais l’équipe a vraiment tardé avant de lui donner signe de vie.

L’international canadien jouera plutôt à Hamilton avec le Forge FC lorsque la CPL pourra lancer ses activités dans un tournoi qui devrait avoir lieu à l’Île-du-Prince-Édouard à partir de la mi-août. L’ancien de l’Impact de Montréal et du Fury d’Ottawa s’entraînait à Hamilton depuis quelques semaines déjà. Mercredi après-midi, le club a annoncé son association avec Tissot.

«Je me sens vraiment bien avec la décision de me joindre au Forge FC. Ils sont les champions de la première saison de la ligue. Ils ont gardé plusieurs joueurs de leur noyau gagnant alors nous aurons une bonne chance de remporter un autre championnat cette année. J’espère pouvoir aider l’équipe du mieux que je le peux», a-t-il dit au site CPL.ca.

Tissot attendait toujours l’autorisation de son club avant de parler au Droit mercredi soir, mais il était clairement satisfait de pouvoir étirer sa carrière d’au moins une saison.


« [...] Pendant un temps, j’ai vraiment pensé que j’allais devoir prendre ma retraite. »
Maxim Tissot

Plus tôt cette année, il avait laissé entendre qu’il avait commencé à penser à la retraite pour la première fois de sa vie.

À John Molinaro, du site web de la CPL, il a rappelé que cette possibilité lui avait effleuré l’esprit.

«Il y a eu beaucoup d’incertitude au cours des derniers mois. Le Fury a d’abord fermé ses portes et au moment où je commençais à digérer la nouvelle, la COVID est arrivée. La saison morte a été mouvementée et honnêtement, à un moment, je me suis demandé si j’allais jouer à nouveau. Avec la pandémie, j’ai dû réfléchir à ce que j’allais faire, mais le Forge est arrivé dans le décor et les choses se sont placées d’elles-mêmes. Mais pendant un temps, j’ai vraiment pensé que j’allais devoir prendre ma retraite.»

Dans un échange de textos, Tissot a cependant indiqué au Droit qu’Hamilton représentait «un bon fit» pour lui.

Il avait reçu d’autres propositions de contrat à la fin de la dernière saison du Fury, mais à ce stade de sa carrière, il espérait se rapprocher de la maison.

«À mon âge, je voulais rester près de chez nous et m’entendre avec une équipe qui avait besoin d’un joueur de mon profil. Ç’a limité mes options, mais je suis très content de me joindre au Forge. Ce n’est qu’à quelques heures de route de la maison», a-t-il ajouté au site web de la CPL.

Après deux saisons marquées par des blessures, Tissot est en pleine forme maintenant. À Hamilton, il a été accueilli à bras ouverts.

«Nous sommes très contents de pouvoir ajouter Maxim à notre club, a dit l’entraîneur-chef Bobby Smyrniotis dans un communiqué de presse. Il apporte une expérience considérable à tous les niveaux en Amérique du Nord. C’est un joueur versatile et intelligent. Il sera un atout majeur pour notre équipe.»

Maxim Tissot n’est que le troisième nouveau joueur du Forge FC en 2020. Son ancien coéquipier du Fury, le gardien David Monsalve, est également un nouveau membre du club. Le Forge FC a déjà 20 joueurs sous contrat. Un rappel que l’Atlético d’Ottawa n’a que 14 joueurs à son site d’entraînement près de Manotick en ce moment.

Rappelons que Tissot a participé à 44 matches avec l’Impact de Montréal dans la MLS entre 2013 et 2016. Il a notamment gagné le championnat canadien à deux reprises avec ce club. En 2017, il a remporté le championnat de la NASL avec les Deltas de San Francisco de Marc Dos Santos.