Katherine Stewart-Jones a devancé Eelisa Brocard et Dahria Beatty, dimanche lors de la Coupe d’Europe de Pragelatto. «La forme physique, l’énergie et la confiance sont toutes là», a déclaré l’athlète de Chelsea.

Stewart-Jones gagne une première course internationale

Katherine Stewart-Jones s’est bien amusée ces deux derniers jours sur le parcours ayant servi aux Jeux olympiques de 2006 en Italie.

La skieuse de fond de Chelsea a signé sa première victoire en carrière sur la scène internationale, récoltant l’or dimanche lors de la Coupe d’Europe de Pragelatto, non loin de Turin. Elle a terminé première de l’épreuve de 5 km libre, devançant la favorite locale Eelisa Brocard, 35 ans, par cinq secondes.

Une coéquipière de Stewart-Jones au sein de l’équipe canadienne, Dahria Beatty, a pris le troisième rang.

« Je suis très contente de mes performances », a soutenu la gagnante via courriel.

« C’est une preuve que je suis prête en vue des prochaines courses en Coupe du monde. La forme physique, l’énergie et la confiance sont toutes là ! »

L’athlète âgée de 24 ans se rendra en Allemagne en milieu de semaine. Plus précisément à Oberstdorf.

Puis à la mi-février, elle se concentrera sur le Tour de ski scandinave, qui comprend plusieurs étapes de la Coupe du monde notamment en Suède et en Norvège.

Samedi, Stewart-Jones avait récolté l’argent au départ de masse de 15 km classique. Seule Beatty l’a doublée au fil d’arrivée. « J’ai travaillé fort pour ce résultat. C’était un parcours difficile avec plusieurs longues montées et plusieurs longues descentes. C’était très technique », a analysé le produit du club Nakkertok au sujet de cette deuxième place.

Stewart-Jones s’était entendue avec Beatty pour faire équipe en piste. « Vers la fin de la deuxième boucle, Dahira a fait un move et nous avons skié ensemble vers la fin, ou presque », a-t-elle relaté.

Ces deux présences sur le podium lui feront beaucoup de bien.

Le week-end précédent à Dresden, en Allemagne, Stewart-Jones et Beatty avaient raté la finale des sprints par équipe à la Coupe du monde par 0,07 seconde. « J’étais un peu déçue de ça, c’est sûr. Nous étions si proches. Mais ce sont des choses qui arrivent. Nous étions dans une vague plus lentes dans les demi-finales. »

Elle n’était pas la seule skieuse de l’Outaouais qui a participé à cette étape de la Coupe d’Europe. Antoine Cyr a terminé 23e au 10 km libre dimanche tandis que Pierre Grall-Johnson s’est retrouvé en 43e position. Les Français Jean Tiberghien et Clément Arnault ont réussi un doublé.