Zachary Reynolds espère retenir l’attention lors des sélections de l’équipe canadienne en vue de la prochaine saison et y obtenir un poste.

Reynolds se fait un nom en ski cross

Un premier athlète en ski cross originaire de l’Outaouais cogne aux portes de l’équipe nationale.

Zachary Reynolds se prépare à participer aux championnats canadiens à Sunshine Village, en Alberta. Tout ça quelques semaines après avoir terminé sur le podium pour une première fois sur le circuit Nor-Am.

Ça se passait le 21 février à Ski Cooper, au Colorado. « Deux jours avant ma fête », a relaté le jeune homme qui a célébré ses 20 ans.

Reynolds, qui a grandi à Chelsea, a pris le troisième rang cette journée-là. Un moment spécial pour lui qui pratique le ski cross depuis seulement deux hivers.

« Ce podium avait plusieurs significations. J’étais d’abord content de montrer que je suis capable d’obtenir un tel résultat, a-t-il dit.

«Mais surtout, c’était ma première course depuis que j’avais subi une commotion cérébrale.»

Ce dernier s’était blessé en janvier sur la neige à Collingwood. En compagnie de quelques autres espoirs en ski cross, il avait été choisi pour être ouvreur de piste à une étape de la Coupe du monde se déroulant en sol ontarien.

«Je suis entré en collision avec un autre coéquipier. Il a atterri sur mes skis et j’ai cogné ma tête contre le sol. J’ai eu besoin de trois à quatre semaines pour m’en remettre.»

Reste que cette expérience l’a motivé encore plus à se retrousser les manches. «La Coupe du monde, ça t’ouvre les yeux. C’est spectaculaire. Il y a de gros sauts. C’est malade à regarder ! Ça me donne encore plus le goût de faire ça.»

Ça valide aussi la décision importante qu’il a prise au printemps 2017.

Reynolds a choisi de délaisser le ski alpin. Ce sport qu’il pratiquait depuis son enfance au Mont Sainte-Marie.

Le sport dans lequel son père Robert était un de ses entraîneurs. Un sport dans lequel il n’était pas vilain.


«  Le ski cross, c’est un peu casse-cou. C’est un mélange parfait pour moi.  »
Zachary Reynolds

L’ancien étudiant-athlète de l’école secondaire de l’Île était membre de l’équipe élite National Capital Outaouais. Il était compétitif, mais le cercle des vainqueurs lui échappait.

Reynolds a alors tenté sa chance dans une course de ski cross il y a deux ans. Ce fut le coup de foudre.

«Je suis tombé amoureux, a-t-il avoué. J’ai toujours aimé le slalom géant en ski alpin. Le ski cross, c’est un peu de ça, mais avec des sauts, bosses et virages. [...] C’est un peu casse-cou. C’est un mélange parfait pour moi.»

À ses débuts l’hiver passé, il a partagé son hiver entre Aylmer où ses parents demeurent maintenant et Calgary. L’équipe provinciale Alberta Ski Cross l’a pris sous son aile.

«Je cherchais une équipe à laquelle appartenir et qui pourrait m’offrir l’entraînement nécessaire en ski cross. Il n’y en avait pas au Québec et en Ontario. J’ai pris l’avion quelques fois vers Calgary pour participer à des camps d’entraînement et des courses. J’ai passé en tout 11 ou 12 semaines là-bas.»

Cette saison, Zachary Reynolds n’avait pas le goût de se taper tous ces déplacements. Il a déménagé en Alberta, ayant accès au centre d’entraînement de l’équipe nationale.

«Puis les montagnes ne sont pas loin de Calgary. Tu peux skier quand tu veux.»

Les sélections de l’équipe canadienne en vue de la prochaine saison approchent.

Reynolds espère retenir l’attention et y obtenir un poste.

«Je vise loin... Je suis prêt à consacrer quelques années de ma vie à me dévouer à ce sport, surtout que j’ai vu que je peux obtenir de bons résultats en ski cross.»

Et qui dit ski cross, dit succès pour le Canada sur la scène internationale. Ses athlètes ont gagné six médailles aux Jeux olympiques depuis 2010. Brady Leman et Kelsey Serwa sont notamment les champions en titre.

+

Nakkertok remporte un 10e championnat de club de suite

Les championnats canadiens de ski de fond se sont terminés sur un point d’exclamation pour les organisateurs, mercredi, à Gatineau.

Le titre de champion des clubs a été remporté par l’équipe locale Nakkertok qui accueillait l’événement sur ses pistes depuis une semaine. C’est la 10e année de suite que ses athlètes mettaient la main sur cette couronne.

«Ça fait du bien de remporter à nouveau ce titre de club national, ici à la maison. Cela a été un effort incroyable de la part de tous les bénévoles et les athlètes. C’est un lieu formidable et une occasion de montrer ce que nous pouvons faire chez nous», a soutenu l’entraîneur du club Nakkertok, Kieran Jones. La dernière journée a été marquée notamment par la performance d’un des skieurs du club, Luke Allan, qui a récolté une cinquième médaille chez les juvéniles garçons.

Ce dernier a pris le deuxième rang à l’épreuve de 7,5 km du départ groupé remporté par Xavier McKeever, de Canmore. Dans la course junior filles, Jasmine Lyons, également de Nakkertok, a obtenu le bronze.