L’ancienne double Olympienne Kathy Tremblay participera au Triathlon de Gatineau, samedi prochain, au lac Leamy.

Retour de Kathy Tremblay... l’instant d’un triathlon

La dernière fois qu’elle a pris le départ d’un triathlon, c’était aux Jeux olympiques à Londres. Sept ans plus tard, Kathy Tremblay effectue un retour, l’instant d’un... tiers de course.

La mère de famille de deux jeunes garçons sort de sa retraite afin de participer au Triathlon de Gatineau, qui se déroulera samedi dans son patelin au lac Leamy. Elle a été recrutée par les dirigeants de la station 104,7 FM en vue de l’épreuve par équipe de la Coupe des entreprises.

« Ils se cherchaient une nageuse. J’ai dit oui tout de suite surtout que j’ai recommencé à nager durant l’hiver, deux fois par semaine sur mes temps libres », relate Tremblay avant d’apporter un bémol.

Oui, on la verra seulement dans l’eau. Elle ne pédalera pas. Et elle ne veut pas non plus chausser à nouveau les espadrilles de course.

« Je fais juste la portion natation », explique-t-elle.

Et pas question d’un retour à la compétition pour la femme âgée de 37 ans.

« Ce n’est qu’un heureux hasard. Je n’ai aucune envie de refaire du triathlon. La page est tournée, assure Tremblay qui avait gagné la Coupe du monde d’Ishigaki en 2012.

«J’ai accompli tout ce que je voulais. Quand j’ai arrêté, c’était pour commencer une nouvelle aventure, ajoute-t-elle en parlant de ses deux enfants âgés de deux et cinq ans. J’apprends à les découvrir. Ils ont des caractères différents.»

L’ancienne double Olympienne Kathy Tremblay participera au Triathlon de Gatineau, samedi prochain, au lac Leamy.

Visiblement, ce rôle de maman la passionne.

«Qu’est-ce qu’ils vont aimer plus tard ? Je veux trouver la meilleure façon afin qu’ils puissent s’épanouir, les aider à découvrir et repousser leurs limites.»

Tremblay garde tout de même la forme. En plus de nager, elle a pratiqué le karaté durant l’hiver.

«Le triathlon demande beaucoup de temps et je n’en ai pas. Je ne voudrais jamais faire les choses à moitié.»

Surtout que Kathy Tremblay dirige son propre organisme d’économie sociale, BougeBouge, dont la mission est de prévenir le décrochage physique chez les ados. Et il y a cette fondation qui portera son nom qu’elle lancera sous peu afin d’améliorer l’accessibilité au sport.

En attendant, il y a ces 750 mètres de natation qui attendent l’ancienne double Olympienne dans le lac Leamy. Habitant maintenant à Pincourt, elle est descendue en Outaouais en début de semaine, s’entraînant notamment au lac Meech avec des amies et membres de sa famille.

Il s’agira de la 28e édition du Triathlon de Gatineau. Plus de 1000 participants sont attendus.

Plusieurs compétitions se trouveront au menu. Les Forces armées canadiennes y tiendront encore leur championnat national qui servira aussi à préparer certains de ses athlètes en vue des Jeux mondiaux militaires prévus plus tard dans l’année en Chine.

Une épreuve de qualification en vue des championnats du monde ITU en aquathlon de 2020 aura lieu, tout comme des courses de la Coupe Québec.

La présidence d’honneur a été confiée à Hélène Martel, propriétaire de Première Générale. Le premier vice-président de soutien au personnel du ministère de la Défense nationale, Bruce Ploughman, a été choisi à titre d’athlète à l’honneur.