Michael Woods retrouve rapidement la forme. Au point où il s’est tapé ces derniers jours une randonnée de sept heures sur les routes de la principauté indépendante d’Andorre où il habite durant la saison avec sa jeune famille.
Michael Woods retrouve rapidement la forme. Au point où il s’est tapé ces derniers jours une randonnée de sept heures sur les routes de la principauté indépendante d’Andorre où il habite durant la saison avec sa jeune famille.

Redoutable et rapide, trois mois après sa fracture au fémur

Michael Woods retrouve rapidement la forme. Au point où il s’est tapé ces derniers jours une randonnée de sept heures sur les routes de la principauté indépendante d’Andorre où il habite durant la saison avec sa jeune famille.

«Et ici, ça n’existe pas le plat. Il n’y a pas de routes faciles», souligne le cycliste âgé de 33 ans, qui a pris le troisième rang aux championnats du monde en 2018.

Ça fait déjà 13 semaines et demie qu’il a été opéré dans un hôpital de Lyon Sud pour réparer cette fracture au fémur droit. Il a recommencé à pédaler à l’extérieur depuis un mois après avoir passé avril sur un vélo d’entraînement dans une résidence secondaire en Espagne.


« Après avoir effectué ma chute en mars, je ne croyais jamais être en mesure d’atteindre mes objectifs. »
Michael Woods

«Je suis de retour ici à Andorre depuis une semaine. Le médecin a donné le feu vert pour que je puisse voyager et me retrouver ici à 2000 m d’altitude. Ma jambe a bien guéri. Je retrouve ma force, explique-t-il.

«Je suis très satisfait de mes progrès. Un gros merci à l’équipe B2dix et au physiothérapeute qui m’ont permis de revenir rapidement sur un vélo. J’ai la même forme physique en ce moment que je possède normalement en novembre. C’est incroyable. Ça me donne deux autres mois pour être prêt en vue de la relance de la saison.»

Le Critérium du Dauphiné est maintenant prévu dans huit semaines du 12 au 16 août. Puis il y a le Tour de France du 29 août au 20 septembre, suivi des championnats du monde en Suisse.

«Les alignements ne sont pas encore confirmés pour ces courses, mais je suis confiant de me retrouver sur le fil de départ. C’est fou quand tu y penses. Après avoir effectué ma chute en mars, je ne croyais jamais être en mesure d’atteindre mes objectifs.»

En prime, les Jeux olympiques ont été reportés en 2021. Un rendez-vous auquel Woods sera à surveiller à l’épreuve sur route dans les couleurs du Canada.

En attendant son retour en compétition, le papa de la jeune Maxine continuera à gravir les pentes d’Andorre, un état d’Europe situé entre la France et l’Espagne. Ou de pédaler à l’intérieur sur le rouleau d’entraînement.

«Parce que la température fluctue beaucoup ici. Une journée, il fait jour. L’autre, il neige! C’était le cas, il y a quelques jours!»