Lance Stroll pilotera pour Racing Point lors de la saison 2019.

Racing Point dévoilera sa voiture au Salon de l’auto de Toronto

MONTRÉAL — L’équipe de Formule 1 Racing Point, jadis connue sous le nom de Force India, a confirmé qu’elle dévoilera sa voiture pour la saison 2019 lors du Salon de l’auto de Toronto, le 13 février.

La nouvelle voiture sera présentée seulement cinq jours avant le début des essais hivernaux à Barcelone, et il est également possible, selon le directeur de Racing Point Otmar Szafnauer, que l’équipe change encore de nom d’ici là – même s’il faudra d’abord l’approbation de la commission de la F1.

Le groupe d’hommes d’affaires qui s’est porté acquéreur de Force India en août dernier est mené par le milliardaire québécois Lawrence Stroll, et la décision de dévoiler la nouvelle voiture au pays n’y est pas étrangère. De plus, son fils Lance s’est joint à l’équipe à la fin du mois de novembre, après avoir passé les deux dernières campagnes en F1 avec l’équipe britannique Williams.

Dans le cadre de la baladodiffusion Beyond The Grid, Szafnauer a déclaré que Stroll « est emballé par la puissance de la voiture, car elle peut faire ce qu’il lui demande. »

« Nous sommes impressionnés par Lance, par ce qu’il est parvenu à accomplir en termes de rythme dans le simulateur – c’est au niveau d’Esteban (Ocon), a-t-il ajouté. Nous espérions aussi que ça se transpose en piste, et ç’a été le cas. Le potentiel est là, et nous travaillerons avec lui afin de lui apprendre différentes choses, comme la gestion des gommes en mode course. »

Même si Szafnauer a réitéré le désir de l’équipe de bâtir une nouvelle usine « pour produire toutes les composantes de la voiture au même endroit », il ne faut pas s’attendre à voir l’équipe déménager au Canada. Racing Point est présentement installée à Silverstone dans la modeste usine de la défunte équipe Jordan, qui a été bâtie au début des années 1990, et elle souhaite bientôt tripler sa superficie en s’agrandissant sur un terrain adjacent.

« Depuis mon arrivée en poste en 2009, les locaux n’ont pas changé, a souligné Szafnauer. Nous avons embauché des centaines de nouveaux employés et avons revu nos façons de faire – nous utilisons par exemple la soufflerie de Toyota plutôt que la nôtre –, mais il reste qu’en comparaison avec d’autres équipes, très peu de composantes de la voiture sont fabriquées dans notre usine. Nous espérons que cela changera. »

Racing Point a terminé au septième échelon du championnat des constructeurs en 2018 en vertu d’une récolte de 52 points.

Le lancement de la nouvelle voiture Racing Point se fera deux jours avant le dévoilement de Ferrari.

La Presse canadienne