Vasek Pospisil espérait effectuer un retour au jeu à Gatineau, mais les blessures le gardent à l'écart de l'action plus longtemps que prévu.

Pospisil ne jouera pas à Gatineau

La journée venait à peine de commencer au Challenger Banque Nationale de Gatineau que le tournoi de tennis venait déjà de perdre un peu de son lustre.

Vasek Pospisil, sa meilleure carte de visite depuis Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime, a dû déclarer forfait après avoir éprouvé des ennuis à son poignet gauche. Son dos était enfin remis d’une opération, mais son corps l’a encore laissé tomber au moment où son match devait représenter le clou de la soirée.

Pospisil avait déjà quitté le site en avant-midi après avoir consulté un physiothérapeute. Sa présence au Challenger de Granby la semaine prochaine est maintenant compromise. Même chose pour la Coupe Rogers à Montréal.

Les organisateurs du tournoi ont encaissé le coup sans trop plier des genoux. « Nous venons d’avoir nos meilleures foules du lundi, mardi et mercredi. C’est sûr qu’au niveau de l’énergie de nos bénévoles, nous avons senti l’effet de cette mauvaise nouvelle. Ils étaient fiers d’accueillir un joueur du calibre de Vasek. Nous avons aussi reçu des courriels de gens déçus qui avaient acheté des billets pour venir voir son match. On ne contrôle pas cela. C’est dérangeant, effectivement, mais en même temps, nous avons tellement une belle liste de joueurs. Juste ce soir, avec Peter [Polansky] et Leylah [Fernandez], on a vu que les gens ont pu oublier un petit peu », a expliqué le coordonnateur Mathieu Toupin.

Pour un mercredi, les gradins du Challenger de Gatineau n’ont jamais été aussi pleins que pour les matches de Polansky et Fernandez en début de soirée. Dans un « classique Polansky » de trois manches, le Canadien a été ovationné après sa victoire de 5-7, 6-2 et 6-1 contre le Japonais Kaichi Uchida.

Quant à Leylah Fernandez, la Lavalloise de 16 ans a éliminé la Japonaise Haruka Kaji en deux manches de 6-3 et 6-1. Elle a aussi reçu de belles marques d’affection des spectateurs pour son jeu solide. Championne junior à Roland-Garros, Fernandez occupe le 373e rang mondial. Elle a vaincu une joueuse classée devant elle au 283e rang.

L’Ontarienne Katherine Sebov, joueuse la mieux classée dans le Challenger de Gatineau féminin, a été éliminée dès le premier tour par une joueuse de 18 ans classée 728e au monde.

Au début de l’après-midi, le retrait de Pospisil commençait à peine à être digéré quand le tournoi a encaissé un autre dur coup avec la perte de la favorite du tableau féminin. L’Ontarienne Katherine Sebov a été surprise en deux manches de 6-1 et 7-5 par l’Américaine Haley Giavara, pourtant classée 728e. La tête d’affiche féminine du tournoi venait d’être tassée, mais le public pourra quand même se rabattre sur les cinq Canadiennes qui ont accédé au deuxième tour.

À part Leylah Fernandez qui vaudra certainement le détour, il y a également Françoise Abanda, Carol Zhao, Layne Sleeth et Carson Branstine qui sont toujours parmi les 16 joueurs toujours en vie. En double, Rebecca Marino et Leylah Fernandez joueront le dernier match de la soirée jeudi. L’Ottavienne Petra Januskova sera aussi à surveiller avec sa partenaire Layne Sleeth.

Chez les hommes, le portrait est un peu plus sombre. Alexis Galarneau accompagnera Polansky au troisième tour. Les autres Canadiens ont été éliminés, mais le Gatinois Sébastien Collard sera en action en double jeudi. 

Champion à Winnipeg le week-end dernier, le Slovaque Norbert Gombos a également accédé au troisième tour sans problème. Champion avec son partenaire Darian King à Winnipeg, Peter Polansky n’a pas eu la même chance à Gatineau. 

Le même duo a été éliminé dès le premier tour en fin de soirée mercredi.