Originaire d'Aylmer, Joseph Phan sera en action chez les hommes seniors dès vendredi lors du programme court à Mississauga.
Originaire d'Aylmer, Joseph Phan sera en action chez les hommes seniors dès vendredi lors du programme court à Mississauga.

Phan veut sa place sur le podium

Joseph Phan ne le cache pas. Il s’apprête à vivre « une grosse semaine » à Mississauga.

Les championnats canadiens de patinage artistique s’y déroulent pendant les six prochains jours. L’athlète originaire d’Aylmer, lui, sera en action chez les hommes seniors dès vendredi lors du programme court.

L’an dernier, on l’a vu terminer au pied du podium en quatrième position. « J’étais content de la façon dont j’avais patiné, mais j’étais quand même déçu de passer si proche. Ça arrive trop souvent que je me retrouve quatrième », a souligné Phan.

Ce dernier avait dû se contenter du quatrième rang aux championnats du monde juniors en mars 2018. Quelques mois plus tôt, il avait obtenu un résultat similaire au Grand prix junior de l’Australie.

Le patineur âgé de 18 ans se dirigeait vers la patinoire du Toronto Cricket Skating and Curling Club au moment de l’entrevue téléphonique. Il s’entraîne à cet endroit depuis un an et demi sous les ordres de l’ancien double vice-champion olympique, Brian Orser.

« Je me dis que je suis capable de terminer parmi les trois premiers cette semaine. J’en ai parlé à mon entraîneur et il y croit tout autant. »

« Vu que la compétition se passe dans la région de Toronto, ça va m’aider. Je n’ai pas beaucoup de déplacement. Ça ne va pas trop déstabiliser mon horaire habituel. Je vais pouvoir rester dans ma bulle et demeurer concentré. Ça va bien aller. »

Phan a ajouté un saut à son arsenal afin de déloger le champion en titre, Nam Nguyen. Il a réussi régulièrement un quadruple Salchow à l’entraînement.

« J’ai décidé de l’ajouter à mon programme long. J’ai maintenant deux quadruples sauts et deux triples Axel. Je les ai tous réussis la semaine dernière durant une simulation. »

À quel point l’ancien membre du club Asticou se sent-il confiant à la veille de ce prochain test ?

« Sept sur 10 », lance-t-il.

« Je trouve que c’est bon pour moi ! Je ne vais jamais dire 10 sur 10. C’est impossible pour moi. »

En « bonne santé »

Phan était de bonne humeur en ce deuxième lundi matin de la nouvelle année. Il affirme être « en bonne santé », même si son genou gauche lui cause toujours un léger inconfort depuis un an.

« Une accumulation de patinage. Je n’ai pas la chance de le guérir puisque je m’entraîne fort chaque jour. Mais je compte me reposer un peu finalement après les championnats canadiens. »

La durée de la pause dépendra de la suite des choses pour lui.

Si Phan aboutit sur le podium, sa saison sera rallongée. Patinage Canada enverra certains de ses meilleurs éléments aux championnats du monde seniors, d’autres aux Championnats des quatre continents qui auront lieu du 3 au 9 février à Séoul, en Corée du Sud.

Plus tôt cette saison, le jeune homme a participé à trois compétitions internationales, dont deux étapes du circuit Grand Prix junior en Pologne et en Lettonie, terminant cinquième puis sixième.

« J’aimerais bien prendre part aux championnats des quatre continents, confie-t-il. Mais pour le moment, je préfère rester concentré sur les championnats canadiens. »

Son dernier titre national remonte en 2016 chez les juniors. Deux ans auparavant en 2014, ce fut l’or chez les novices.

Joseph Phan ne sera pas l’unique patineur local à surveiller à Mississauga.

Paul Poirier, de Cornwall, tentera de gagner un premier titre canadien senior en danse avec sa partenaire Piper Gilles après avoir terminé cinq fois en deuxième position depuis 2013. Le duo a gagné une première médaille d’or en carrière sur le circuit Grand Prix en octobre, terminant premier à Skate Canada disputé à Kelowna.