Le Franco-Ontarien Paul Poirier et sa partenaire Piper Gilles ont remporté les championnats canadiens de patinage artistique en danse.

Paul Poirier champion

La neuvième fois aura été la bonne pour Paul Poirier et sa partenaire Piper Gilles, qui sont enfin devenus champions canadiens de patinage artistique en danse.

Le duo a remporté l’or samedi à Mississauga, obtenant 225,62 points, un nouveau record dans les annales des championnats nationaux. Il a devancé les champions du monde juniors Marjorie Lajoie et Zachary Lagha, respectivement de Boucherville et Saint-Hubert.

«C’est tellement gros pour nous», a avoué Poirier, un athlète franco-ontarien qui a donné ses premiers coups de patin à Cornwall avant de poursuivre sa carrière à Toronto, il y a une décennie.

Gilles et lui avaient terminé sept fois sur le podium, souvent dans l’ombre des champions olympiques Tessa Virtue et Scott Moir.

Une juge a attribué plusieurs notes de 10 à la paire, qui avait gagné un premier titre international cet automne sur le circuit Grand Prix.

«Je pense que nous venons de passer un message, a soutenu Poirier en mêlée de presse. Nous étions les favoris et nous avons saisi l’opportunité en patinant comme si nous étions des champions.»

Tous deux âgés de 28 ans, Poirier et Gilles ont patiné sur la musique de l’artiste canadien Joni Mitchell lors de leur programme long. La veille, ils avaient eu une frousse en étant victimes d’un problème technique avec leur costume.


« Je pense que nous venons de passer un message. Nous étions les favoris et nous avons saisi l’opportunité en patinant comme si nous étions des champions. »
Paul Poirier

Les cheveux de Gilles étaient restés coincés contre un bouton de la chemise de Poirier pendant de longues secondes lors d’une routine de base. Les deux membres de l’équipe canadienne avaient réussi à conserver leur calme et compléter leur routine au premier rang.

Paul Poirier, qui représentera le Canada aux championnats du monde en mars à Montréal, n’était pas l’unique produit local à Mississauga.

Chez les hommes, Joseph Phan, d’Aylmer, s’est retrouvé à nouveau au pied du podium. Il a terminé quatrième pour une deuxième année de suite.

Le Torontois Roman Sadovsky, 20 ans, a atterri deux quadruples sauts lors du programme long pour devenir champion canadien. Il a doublé Keegan Messing et Nam Nguyen.

Phan visait une place parmi les trois premiers. Un tel résultat lui aurait donné un laissez-passer en vue des championnats des quatre continents en Corée du Sud, le mois prochain.

Mais Patinage Canada avait un prix de consolation pour lui. L’équipe nationale l’enverra du 2 au 8 mars à Tallinn, en Estonie, site des championnats du monde juniors.

Phan avait terminé quatrième à l’édition 2018 présentée à Sofia, en Bulgarie. L’an dernier, il avait dû se contenter du 12e rang à Zagreb, en Croatie.