Déjà une vingtaine de participants se sont inscrits à la journée de dépistage à Gatineau.

Paralympiens recherchés

Le Comité paralympique canadien débarque à Gatineau dans le but de dénicher de futurs athlètes pouvant représenter le pays sur la scène internationale.

Ses dirigeants tiendront une journée de dépistage samedi au centre sportif, testant les aptitudes des participants à exceller dans divers sports paralympiques. L’événement organisé conjointement avec le Conseil de développement du sport de Gatineau (CDSG) et l’Institut national du sport du Québec (INS) est ouvert aux personnes âgées de 14 ans et plus, qui ont un handicap physique ou une déficience visuelle.

Ce n’est pas la première séance du genre mené par le Comité paralympique canadien (CPC) lors des cinq dernières années. «Nous avons commencé en 2015 à Victoria, a souligné sa directrice générale sport, Catherine Gosselin-Després.

«Depuis ce temps, nous tenons quatre à cinq sessions par années. Nous en avons tenu deux par le passé à Montréal.»

Gatineau ne s’était jamais retrouvé sur l’itinéraire. Pour l’instant, un arrêt en Outaouais puis un autre à Halifax en mai sont prévus en 2019.

«On se dit que c’est une bonne place à Gatineau, surtout que beaucoup de jeunes de la région ont participé auparavant à nos sessions à Montréal, a souligné Gosselin-Després.

«Nous espérons trouver des athlètes qui vont se rendre au plus haut niveau possible. Mais nous savons que ce n’est pas tout le monde qui s’inscrit qui deviendra paralympien. Nous pouvons toutefois aider à diriger ces gens vers un club local.»

Le programme «Paralympiens recherchés» s’avère fructueux. Deux athlètes de la cuvée 2017 se retrouvent maintenant au sein de l’équipe nationale de canoë-kayak.

«Il y a une fille aussi sur l’équipe «Prochaine Génération» de surf des neiges», a ajouté Gosselin-Després. Un autre athlète identifié, Kyle Barber, a participé aux championnats du monde de ski paranordique en février.

Des représentants de 13 fédérations nationales seront sur place à Gatineau. Nordiq Canada, Hockey Canada, Cyclisme Canada, Athlétisme Canada et Volleyball Canada feront notamment partie du lot.

Déjà une vingtaine de participants se sont inscrits à la journée de dépistage à Gatineau. Ce qui correspond aux séances précédentes ailleurs au pays.

«Nous en avions eu entre 30 et 35 à Toronto. C’est un bon nombre. Ça nous permet de mieux travailler avec chaque participant. Ça permet aux fédérations d’avoir des discussions avec ces gens.»

La journée de dépistage commence à 9h avec la période d’inscription. Un échauffement se trouve notamment au menu tout comme le témoignage du médaillé paralympique en rugby en fauteuil roulant, Patrice Dagenais, originaire de l’Est ontarien.

Ce dernier avait chuté dans une cage d’escalier à l’âge de 18 ans en travaillant dans une maison pour une entreprise de construction. Il est devenu paralysé en dessous de la poitrine.

«Il y a des histoires assez touchantes lors de ces journées. Tu as des athlètes de tous les âges qui participent. Certains cherchent à se faire voir. D’autres se remettent d’un accident. Ce sont souvent des gens motivés, a relaté Catherine Gosselin-Després.

«Je me souviens d’une personne qui avait conduit de Rivière-du-Loup pour participer à notre session avec l’INS à Montréal. Une autre personne avait conduit de Belleville.»