Mélodie Collard a signé deux victoires jeudi dans une journée cruciale où son équipe devait balayer sa série contre le Maroc pour accéder à la ronde éliminatoire de vendredi.

Mélodie Collard gagne, le Canada avance

En véritable meneuse de l’équipe canadienne à la Fed Cup junior en Floride, Mélodie Collard a signé deux victoires jeudi dans une journée cruciale où son équipe devait balayer sa série contre le Maroc pour accéder à la ronde éliminatoire de vendredi.

La Gatinoise de 16 ans a eu raison de Sara Akid, 246e joueuse au monde en deux manches de 6-4 et 6-3. Dans le dernier match de la journée, elle a fait équipe avec la Montréalaise Annabelle Xu pour gagner en deux manches identiques de 6-2 et éliminer le Maroc de la compétition.

«Mélodie était nerveuse en début de journée. Le Canada affrontait le Maroc qui avait surpris tout le monde en prenant la tête du groupe. Ça nous prenait trois victoires pour avancer aux quarts de finale et nous avons réussi à passer», a expliqué l’entraîneur gatinois de Mélodie Collard, Mathieu Toupin.

Le Canada et l’Allemagne ont pris la tête du groupe avec des fiches 6-3, mais les Allemandes ont pris le premier rang au bris d’égalité. Collard a remporté quatre de ses cinq matches dans la ronde préliminaire et elle a connu sa meilleure journée jeudi selon Mathieu Toupin.

«Elle a joué son meilleur simple et son meilleur double de la semaine. Son service a commencé à bien fonctionner dans le match en double. Même si elle est loin d’où elle voudrait être dans son jeu, elle a laissé partir ses coups dans un contexte de vie ou de mort. Sa santé va bien. Son poignet se porte de mieux en mieux et sa cuisse ne lui a pas posé problème aujourd’hui.»

Toupin souligne que la présence du Canada parmi les huit finalistes de cette finale mondiale est déjà une source de fierté.

«Au début de la compétition, nous étions 86 pays. Seize pays se sont qualifiés pour la finale de cette semaine et maintenant, nous ne sommes plus que huit. Je suis content de voir Mélodie jouer le rôle de joueuse numéro un au pays. C’est un rôle où la pression est forte parce que tu ne joues pas pour toi, mais pour une équipe qui s’adonne à être ton pays! C’est complètement différent.»

Premier après deux jours, le Maroc (4-5) a pris le troisième rang du groupe devant la Serbie (2-6). Le Canada aura rendez-vous avec la Russie (7-1) en quarts de finale vendredi.