Elias Theodorou (photo) affrontera Derek Brunson dans l’octogone du Centre Canadian Tire, samedi.

L’UFC arrive en ville

Ils sont débarqués un après l’autre, mardi, à Ottawa. De « Cowboy » Donald Cerrone à son adversaire Al Iaquinta en passant notamment par Derek Brunson et Marc-André Barriault.

Tout ça en vue du gala UFC Fight Night prévu samedi au centre Canadian Tire. Il reste encore quelques billets à écouler à quatre jours de la soirée qui comprendra 12 combats.

« Une fois samedi arrivé, nous aurons plus de spectateurs dans l’édifice que lors de notre première visite à Ottawa », affirme le vice-président du contenu international de l’UFC, David Shaw. Ce sont 10 490 personnes qui avaient assisté au gala du 18 juin 2016 à l’aréna de la Place TD, qui affichait salle comble.

Domicile des Sénateurs d’Ottawa, le centre Canadian Tire peut accueillir plus de 18 000 amateurs pour un match de la LNH. La capacité de l’endroit a toutefois été modifiée en vue du passage de l’UFC.

« Nous allons pouvoir accueillir entre 11 000 et 12 000 personnes. Nous avons dû sacrifier certaines parties des estrades pour aménager notamment nos grands écrans et autres installations, a expliqué Shaw.

«Jusqu’ici, nous avons des gens de l’Ontario, du Québec, des Maritimes, de l’Alberta et même de la Colombie-Britannique qui ont acheté des billets. Nous nous attendons à être près de la pleine capacité.»

La puissante organisation d’arts martiaux mixtes touche du bois en ce moment. Aucun de ses gros noms n’a été affligé par une blessure majeure ces dernières semaines. Résultat, tous les combats annoncés en vue du gala qui se déroulera de 17 h à 23 h n’ont pas nécessité de modification.

«Tous nos athlètes sont arrivés en ville. Nous prévoyons que la carte restera intacte», assure David Shaw.

Les amateurs pourront jeter un coup d’œil sur certaines vedettes dès mercredi. L’UFC tiendra un entraînement public de 17 h 30 à 19 h à la salle de spectacles Barrymores, située sur la rue Bank.

Les deux acteurs de la finale chez les poids légers, Iaquinta et Cerrone, y seront tout comme Brunson et son adversaire en demi-finale, Elias Theodorou. Les quatre hommes prendront la parole après leur séance d’entraînement respective, ce qui pourrait donner lieu à des déclarations savoureuses.

«Cowboy offre toujours un bon show. Et Al Iaquinta a toujours été généreux envers les amateurs. Il n’a jamais eu peur des mots non plus. Il compte son lot de partisans», a souligné Shaw.

La carte principale du gala Fight Night sera diffusée notamment dès 20 h sur les ondes de TSN.

Barriault, qui est originaire de Gatineau, effectuera ses débuts UFC contre l’Américain Andrew Sanchez, ancien gagnant de la série télé Ultimate Fighter.