La skieuse de L'Outaouais, Marisa Iwanowski

L’Outaouais skiera sur les Plaines d’Abraham

Une nouvelle vague de skieurs de fond de l’Outaouais a pris la direction de Québec, mardi matin, avec la ferme intention de se faire un nom à leur tour aux Jeux du Québec.

Les Lacasse, McElligott, Prior, Haag, Fortin, Audette, Jensen, Samm, Iwanowski et Blouin participeront aux diverses épreuves disputées sur les Plaines d’Abraham lors des trois prochains jours. Les courses auront lieu sur le même parcours qui servira aux finales de la Coupe du monde du 22 au 24 mars.

« Ce sera le plus beau site sur lequel les compétitions de ski de fond ont été présentées dans l’histoire des Jeux du Québec, a soutenu l’entraîneur de la délégation outaouaise, Maurice Samm.

«Habituellement, nos courses ont lieu au milieu de nulle part. Il y a peu de gens qui se déplacent pour encourager. Là, nous serons dans le Vieux-Québec, à sept minutes de marche de notre site d’hébergement. En plus, il devrait faire beau si on se fie aux récentes prévisions météorologiques.»

Le coach était excité. Même chose chez les 12 ados âgés de 12 à 14 ans qui représenteront l’Outaouais.

La région a offert son lot de performances mémorables depuis trois décennies en ski de fond aux Jeux. De Pierre-Olivier Dorego à Simon Lapointe en passant par les sœurs Stewart-Jones, Sophie Carrier-Laforte et Laura Leclair.

Plusieurs anciens de l’Outaouais à cette compétition multisports ont fini par accéder à l’équipe nationale.

«Notre tradition devrait se poursuivre. Nous misons encore sur une équipe très forte, a souligné Maurice Samm.

«Chaque région est limitée à deux athlètes par catégorie aux Jeux. Dans certaines de ces catégories, nous avions cinq ou six autres skieurs qui étaient tout aussi solides et auraient pu facilement participer à cet événement.»

Neuf fondeurs proviennent du club Chelsea Nordiq. Trois autres sont des produits de Skinouk.

L’aventure sera particulière pour Maurice Samm dont les deux garçons Mackenzie et Skylar seront en piste à Québec. «Oui, je serai autant coach que papa», a-t-il avoué.

Alors que les fondeurs arrivaient aux Jeux du Québec en compagnie des athlètes de neuf autres sports, un autre groupe d’athlètes prenait le chemin de l’Outaouais. Le premier bloc de compétitions a pris fin mardi.

L’équipe outaouaise de ringuette s’est inclinée 3-2 dans le match de la médaille de bronze contre les Laurentides.

La région occupe toujours le premier rang avec 41 médailles, dont 13 d’or devant la Rive-Sud et Montréal.