Alexis Cadieux amorcera sa sixième et dernière saison dans la LBJÉQ mardi prochain dans l’uniforme des Bisons de St-Eustache.
Alexis Cadieux amorcera sa sixième et dernière saison dans la LBJÉQ mardi prochain dans l’uniforme des Bisons de St-Eustache.

Ligue de baseball junior élite du Québec: des Gatinois en attente

Les activités ont repris dans la Ligue de baseball junior élite du Québec le 15 juillet avec quelques Gatinois en moins.

Bien sûr, en mettant leur saison sur pause en 2020, les Tyrans de Gatineau ont vu leurs joueurs être dispersés à travers les quatre autres équipes de leur division par le biais d’un repêchage de démantèlement.

Plusieurs joueurs ont trouvé preneurs, mais la sélection d’Alexis Cadieux par les Bisons de St-Eustache a généré de la controverse et l’excellent joueur de premier/troisième but en a payé le prix avec une suspension. Soupçonné d’avoir fait du maraudage auprès de certains de ses joueurs des Tyrans, l’entraîneur Mathieu Joly a également perdu le droit de joindre l’équipe des entraîneurs des Bisons comme c’était prévu.

«Officiellement, le président des Bisons m’a dit que la ligue avait un règlement qui empêchait le transfert des entraîneurs à travers la ligue cette saison en raison de la COVID-19, a expliqué Joly. Les personnels de la dernière saison devaient rester intacts, mais la ligue m’a parlé de maraudage en prévision du repêchage de démantèlement. Il n’en est rien. J’ai l’impression d’avoir été tassé pour des raisons politiques et ça me fait mal. Je fais ça par passion. Je coache des matches de balle pour les bonnes raisons. Les joueurs des Tyrans ont eu le droit de continuer à jouer en changeant d’équipe. Pas moi...»

Mathieu Joly

De son côté, Alexis Cadieux va pouvoir commencer sa sixième saison dans la LBJÉQ la semaine prochaine après avoir purgé huit matches de suspension. Âgé de 22 ans, il tenait à terminer sa carrière sur une bonne note, de préférence avec son meilleur ami Marcel-Maxime (BB) Lacasse, premier choix des Bisons de St-Eustache lors du repêchage de démantèlement. St-Eustache est aussi la ville la plus près de Gatineau dans la LBJÉQ.

Or, parce qu’il souffre de maux de dos depuis longtemps, Cadieux avait indiqué à quelques équipes qu’il n’avait pas l’intention de jouer en 2020. Avec cette information, les Bisons ont ainsi pu le réclamer au deuxième tour. En carrière, Cadieux a été un frappeur redoutable avec une moyenne de ,314 dans la LBJÉQ, mais il a frappé pour ,341 et plus à ses trois dernières campagnes.

Certaines équipes ont réagi après avoir appris qu’il avait l’intention de se rapporter aux Bisons. La Ligue avait commencé par le rendre inadmissible pour sa dernière saison en carrière, mais Cadieux a porté sa cause en appel et sa suspension a été réduite. Il a toujours été un joueur exemplaire et sérieux. Au hockey, dans la LHJMQ notamment, plusieurs joueurs choisissent leurs destinations au repêchage annuel. La ligue s’est montrée clémente à son endroit en cette saison inhabituelle. Finalement, il pourra disputer les 14 derniers matches de la saison même si son dos continue de l’empêcher de donner sa pleine mesure.

«Je vis avec les conséquences. J’aurais dû être transparent dès le départ. J’ai appris de cette erreur. Rien de tout ça ne serait survenu si les Tyrans avaient joué cette saison. J’ai pensé à jouer dans la nouvelle ligue de Stéphane Pétronzio pendant un moment et c’est ce que je fais maintenant, mais c’était aussi mon dernier tour de piste dans la ligue. Je voulais finir en beauté avec mes meilleurs amis. Je connais très bien l’entraîneur-chef à St-Eustache qui m’a dirigé pendant un championnat canadien. La vérité, c’est que si les Bisons ne me repêchaient pas, je ne serais pas allé jouer ailleurs. Mathieu Joly ne m’a jamais demandé de mentir. Il a simplement sondé mon intérêt pour les Bisons. C’est normal. Il a été mon entraîneur longtemps. Je suis bien content que la ligue me permette de finir ma carrière.»

Cadieux va aussi retrouver son ami Jonathan Lamarche la semaine prochaine. Ce dernier termine une suspension de huit matches qui remonte aux séries éliminatoires 2019. Il avait été suspendu 15 matches, mais comme la saison 2020 a été coupée de moitié, sa suspension l’a été aussi.

Autres Tyrans dans la LBJÉQ

Trois autres joueurs des Tyrans ont rejoint les équipes qui les ont réclamés. Tyler Charette est avec les Pirates de Laval. Rémi Patry vient aussi de s’entendre tardivement avec les Pirates. Il n’est pas encore certain de se rapporter à l’équipe cependant.

Enfin, Francis Krakana, laissé sans protection par les Tyrans cet hiver, évolue quant à lui à Granby. Robin Villeneuve joue également dans la ligue avec l’équipe des moins de 16 ans de l’ABC.

Président de la LBJÉQ, Rodger Brulotte, n’a pas rappelé Le Droit mercredi.