Lewis Hamilton, champion du monde de Formule 1

Lewis Hamilton espère que les nouveaux règlements relanceront la F1

SAO PAULO — Le sextuple champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton croit que les nouveaux règlements qui entreront en vigueur à compter de 2021 pourraient relancer la série reine du sport automobile.

Le pilote Mercedes âgé de 34 ans, qui a rencontré les médias à l’aube du Grand Prix du Brésil, espère que les nouveaux règlements mettront davantage son talent à l’épreuve, dans un environnement de course encore plus compétitif.

La F1 a annoncé ses nouveaux règlements pour 2021 pendant le Grand Prix des États-Unis le mois dernier, à l’issue duquel Hamilton s’est adjugé son sixième championnat – il n’est plus qu’à une seule conquête du détenteur du record, Michael Schumacher.

Les propriétaires de la F1 veulent des courses plus serrées et espèrent que l’instauration d’un plafond financier permettra de réduire l’écart compétitif entre les trois équipes les plus riches, c’est-à-dire Mercedes, Ferrari et Red Bull, et les autres plus modestes, dont Racing Point.

Les voitures seront plus lourdes et plus lentes, et l’écart entre elles devrait être plus serré. De plus, le calendrier pourrait passer de 21 à 25 courses, même si cette perspective ne fait pas l’unanimité parmi les pilotes.

« S’ils [les nouveaux règlements] atteignent leur objectif, alors ce pourrait être l’une des plus belles époques de course automobile de l’histoire. Et si c’est le cas, je veux y contribuer. Ce sera une autre opportunité de démontrer mon talent », a dit Hamilton, en ajoutant que la F1 est actuellement aux prises avec « un énorme problème » de compétitivité.

« Nous disposons de voitures formidables, dotées d’une puissance et d’une adhérence phénoménales, mais nous sommes incapables de resserrer l’écart entre elles. Ça signifie moins d’intérêt pour vous. Ça signifie qu’il nous faut un SRT [système de réduction de la traînée], qui est en réalité un pansement pour colmater les brèches dans les règlements actuels », a ajouté le pilote.

Hamilton a ajouté que le design des monoplaces de 2021 est étrange, mais le Britannique est en faveur de tous les changements qui pourraient rehausser la qualité du spectacle pour les amateurs de course.

Hamilton, qui a déjà exprimé ses préoccupations envers le déclin de l’environnement, a aussi dit qu’il est contre la proposition de la ville de Rio de Janeiro de raser une forêt de 200 000 arbres pour bâtir un nouveau circuit qui accueillerait le Grand Prix du Brésil à compter de 2021. L’entente avec Sao Paulo arrivera à échéance après la course de l’an prochain.

« Est-ce que ça veut dire qu’ils vont abattre tous ces arbres ? Et bien, je suis contre ça », a-t-il résumé.

Le Grand Prix du Brésil se déroulera dimanche au circuit d’Interlagos, près de Sao Paulo, et ce sera l’avant-dernière course de la saison 2019 de F1.