Les Jeux olympiques ont été reportés à 2021. Est-ce que les Jeux du Québec pourraient maintenant subir le même sort face à la progression de la COVID-19?

Les yeux maintenant tournés vers les Jeux du Québec

Les Jeux olympiques ont été reportés à 2021. Est-ce que les Jeux du Québec pourraient maintenant subir le même sort face à la progression de la COVID-19?

Pas pour l’instant selon le directeur général de Sports Québec, Alain Deschamps. La 55e finale provinciale doit avoir lieu du 31 juillet au 8 août à Laval.

Plus de 3200 athlètes âgés de moins de 18 ans doivent participer aux diverses épreuves prévues dans les 18 sports au menu. Au total, ce sont 5000 personnes qui sont attendues durant les deux blocs de compétitions, un chiffre qui comprend accompagnateurs et officiels.

«Présentement, et vous pouvez mettre ça entre des guillemets, tout suit son cours», souligne M. Deschamps.

Sports Québec de même que le comité organisateur local explorent tout de même diverses options en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Un plan de contingence sera déposé à la mi-avril.

«Nous sommes en contact avec eux tous les jours. Présentement, on se garde une porte de sortie, a avoué Alain Deschamps.

«Nous avons toujours des plans B et C en temps normal pour les Jeux du Québec, par exemple en cas de températures drastiques. Ça fait partie de la gestion des risques.»

Quelques scénarios seraient sur la table. Le premier s’avère de repousser les sélections des athlètes dans les diverses régions du Québec, dont l’Outaouais. Elles devaient débuter en mai.

«Ça nous donne encore un petit mois», a souligné M. Deschamps.

Une autre option qui pourrait être explorée serait de repousser la tenue des Jeux de quelques semaines en août. «Mais ça pourrait être difficile, a reconnu le dg de Sports Québec.

Est-ce que les plateaux sportifs devant servir aux Jeux seront encore disponibles? Des compétitions doivent avoir lieu dans des gymnases d’école. Des classes doivent servir également de dortoirs.

Une rentrée scolaire hâtive pourrait reléguer aux oubliettes un pareil scénario.

Le plan C? Déplacer les Jeux du Québec à l’été 2021, quelques mois après l’édition hivernale déjà prévue du 26 février au 6 mars, à Rivière-du-Loup.

«Ce genre de décision serait prise au mois de juin. Mais on dans l’hypothétique en ce moment», a soutenu Alain Deschamps.

L’Outaouais attentive

Ce dossier est surveillé de près en Outaouais chez de jeunes sportifs, leurs parents et leurs entraîneurs. La région, qui doit envoyer près de 170 jeunes athlètes à Laval, s’est hissée parmi les meilleures délégations dans la dernière décennie aux Jeux.

«C’est sûr qu’il y a des gens qui posent des questions. Tout le monde est lucide. On parle d’un grand rassemblement, a fait remarquer la directrice générale de Loisir Sports Outaouais, Frédérique Delisle.

«C’est dur de dire ce qui va arriver. Il n’y a pas de boule de cristal. Les choses changent tellement vite. Je peux te répondre quelque chose aujourd’hui et ça va changer dès demain. C’est vrai dans tous les secteurs.»

Mme Delisle a souligné que Sports Québec informe sur une base régulière toutes les unités régionales de loisir et de sports. «Je reçois un message chaque jour sur ce qui est annulé, ce qui est sous surveillance et ce qui va de l’avant pour l’instant», a-t-elle précisé.