Le gardien des Vikings de Casselman, Nick Campbell, a été l’étoile du premier match de la demi-finale contre le Canadien junior d’Ottawa.

Les Vikings en position inhabituelle

Champions depuis cinq saisons consécutives, les Vikings de Casselman se retrouvent dans une situation inhabituelle en demi-finale de la Ligue de hockey junior B de l’Est ontarien.

Face au Canadien junior d’Ottawa, ils ne sont pas les favoris. Ces derniers ont remporté le championnat de la saison régulière avec une fiche de 39-4-1. Ils ont devancé les Vikings (32-9-3) par 12 points au sommet de la division Martin. S’il y a une équipe construite pour mettre fin à leur règne au sommet de la CCHL2, c’est bien celle du Canadien junior.

« Ils ont tout raflé au gala de fin d’année : meilleur gardien, meilleur défenseur, joueur le plus utile, meilleure recrue et ils ont eu plein de joueurs élus dans l’équipe d’étoiles. Ils sont bourrés de talent comme nous en avons eu souvent dans les 7-8 dernières années », a raconté le directeur général des Vikings, Raymond Lavergne.

Dans leur nouveau rôle de négligés, les Vikings ont remporté le premier match de la série demi-finale 3-1 mardi à l’aréna Earl-Armstrong. Le deuxième match sera disputé au centre J.R. Brisson jeudi.

« Nous avons très bien commencé la série. Les joueurs ont fait attention aux petits détails enseignés par les entraîneurs. C’est finalement rentré dans la tête des jeunes. Contre un club aussi talentueux que le Canadien, ça va faire toute la différence. Nous ne pouvons pas déroger au plan de match et nous ne pouvons surtout pas nous permettre d’écoper de punitions aussi stupides que dans la série contre Ottawa Ouest. Nous avons été chanceux de nous sortir d’autant de désavantages numériques doubles. »

Mardi, les Vikings ont profité de leurs unités spéciales pour marquer deux buts et leur gardien Nick Campbell a effectué 32 arrêts pour mériter la première étoile du premier duel de la série 4 de 7.

« C’était du hockey classique. Le jeu était rapide et intense. Ça frappait. Notre gardien a été très solide. Nous n’avons rien à perdre contre Ottawa. Toute la pression est sur eux et ils le savent », a ajouté Lavergne.

Le troisième match sera disputé à Earl-Armstrong samedi et le quatrième match à Casselman lundi.