Les Tyrans de Gatineau Junior Élite vont enfin jouer un premier match au parc Sanscartier.

Les Tyrans à la maison

Les Tyrans de Gatineau Junior Élite vont enfin jouer un premier match au parc Sanscartier.

Si la météo le permet, ils accueilleront, vendredi, les Cards de LaSalle.

Il ne sera pas trop tôt.

Les inondations printanières ont rendu le principal site de baseball en Outaouais inhospitalier. Cette situation a obligé les Tyrans à remettre à plus tard plusieurs matches qui étaient inscrits au calendrier.

L’ouverture à domicile a été repoussée une fois. Puis une deuxième. Puis une troisième...

« Je ne pourrais pas vous dire qui est le plus content de rentrer à Sanscartier. Moi, en tout cas, je peux vous dire que ça fait mon affaire », réagit, au bout du fil, Mathieu Joly.

Le gérant avait placé la barre très haute, avant le début de la saison. Il voyait son équipe dans le top-3, au Québec.

Les résultats n’ont pas été terribles, jusqu’ici. Avec deux victoires en neuf matches, les Tyrans occupent l’avant-dernière position du classement général.

« Nous avons trop de talent pour ne pas rebondir », pense-t-il.

Les circonstances uniques ont sans doute joué un rôle dans le début de saison difficile.

Privés de leur terrain principal, les Tyrans ont eu du mal à trouver du temps pour s’entraîner, ce printemps.

« Nous avons eu quelques pratiques au parc Allen. C’est à Aylmer. Un grand nombre de nos joueurs vivent à Buckingham ou à Masson. Ça leur faisait un bon bout. On aurait pu pratiquer à Gatineau, mais c’est un terrain de calibre pee-wee et bantam. Ça nous impose des limites. Nous avons eu l’occasion de travailler au Complexe Branchaud-Brière. Nous avons fait ce que nous avons pu avec ce qui nous a été donné. »

« En retrouvant notre domicile, on va pouvoir arriver au terrain, plusieurs heures avant nos matches. On va pouvoir organiser nos pratiques au bâton. On va pouvoir répéter nos jeux. »

Tout cela va forcément aider.

Blessure

Les Tyrans ont aussi subi une lourde perte, en tout début de saison.

Mathieu Lacasse devait jouer un rôle important. Avec un genou mal en point, il ne pouvait pas évoluer à la position de receveur. Il était quand même prêt à donner un coup de pouce avec son bâton. Il pouvait aussi occuper un poste dans la rotation des lanceurs partants. Dans un match à Repentigny, il a frappé un coup de circuit, mais a subi une grosse blessure en faisant le tour des coussins.

Il devra subir une intervention chirurgicale. Sa saison est compromise.

« On a perdu notre partant numéro deux. Il va falloir que des gars prennent la relève. Nous avons eu des problèmes partout. Sur la butte, nous n’avons pas fait le travail », dit Mathieu Joly.

Zakary Gignac sera le partant des Tyrans, vendredi.

Les joueurs, entraîneurs, arbitres, marqueurs et bénévoles de baseball mineur seront admis gratuitement.

+

Deux matches et un lanceur perdus

Début d’une grosse série pour les Champions d’Ottawa, mercredi soir, au New Jersey. Ils étaient nez-à-nez avec les Jackals, en début de soirée.

Ils ont perdu du terrain, quand ils ont perdu les deux matches d’un programme double. Les bâtons d’Ottawa sont tombés en panne au mauvais moment. Les Champions ont perdu le premier match 3-2, en début de soirée.

Ils ont encaissé un revers de 7-0 dans la deuxième partie. Les Champions ont subi trois pertes, en fait, dans la journée. Le releveur Zach Vennaro a bouclé sa valise avant de quitter, pour de bon. Le contrat du jeune droitier a été racheté par l’organisation des Brewers de Milwaukee.

«C’est une bonne nouvelle pour notre organisation», affirme le propriétaire des Champions, Miles Wolff.

En 11 manches et deux tiers de travail, cette saison, Vennaro a réussi 16 retraits sur des prises.

Vennaro a conservé une moyenne de 0,77 dans la Ligue Can-Am.