La saison de la MLS est interrompue depuis le 12 mars en raison de la pandémie de coronavirus et les deux parties discutent de la reprise des activités.
La saison de la MLS est interrompue depuis le 12 mars en raison de la pandémie de coronavirus et les deux parties discutent de la reprise des activités.

Les joueurs de la MLS boycottent les entraînements 

TORONTO - Les joueurs de l'Impact de Montréal, du Toronto FC et des Whitecaps de Vancouver ont boycotté leur entraînement lundi en raison de ce qui serait une dispute entre la MLS et l'Association des joueurs.

Il semble que les joueurs de «plusieurs marchés» sont aussi restés à la maison alors qu'ils seraient menacés d'un lock-out par la ligue.

Les entraînements sont organisés sur une base volontaire, mais les joueurs cherchaient à en profiter pour garder la forme en attendant le retour au jeu. Les clubs à Toronto, Atlanta, Miami et Kansas City devaient notamment recommencer les entraînements en petits groupes, lundi.

«Les joueurs ont fait le CHOIX de concentrer leur temps et énergie sur une décision importante, qui inclut la menace d'un lock-out, plutôt que de participer à des entraînements optionnels en prévision d'un tournoi sur lequel nous nous sommes déjà entendus», a écrit le milieu de terrain du Minnesota FC Ethan Finlay, membre du conseil d'administration de l'Association des joueurs de la MLS (AJMLS).

«Refus n'est pas le mot que j'utiliserais.»

La saison de la MLS est interrompue depuis le 12 mars en raison de la pandémie de coronavirus et les deux parties discutent de la reprise des activités.

Dimanche soir, l'AJMLS a annoncé que ses membres avaient approuvé un plan pour la saison 2020 selon lequel les salaires des joueurs seraient réduits et feraient d'autres concessions. Sans entrer dans les détails, l'annonce mentionnait également la participation à un tournoi estival à Orlando.

«Bien qu'il s'agisse d'un vote difficile en des temps incroyablement difficiles, il a été pris collectivement pour garantir que les joueurs puissent reprendre la compétition dès qu'ils seront en mesure de le faire en toute sécurité, avait déclaré l'AJMLS dans un communiqué. Le dossier a été officiellement soumis à la ligue pour décision des propriétaires.»

La ligue n'a pas voulu émettre de commentaire à ce sujet dimanche soir, mais des rapports selon lesquels elle voulait de plus importantes concessions ont vite fait surface.

En février, la ligue et l'AJMLS avaient convenu d'une entente de principe sur une nouvelle convention collective de cinq saisons à partir de 2020.

Mais, en raison de la pandémie mondiale, l'entente n'a jamais obtenu l'approbation officielle du conseil d'administration de la MLS et des membres de l'AJMLS. Aux termes de l'entente annoncée dimanche, la convention collective sera prolongée d'un an.