Les joueuses de l’équipe de flag-football du Cégep de l’Outaouais sont en Floride où elles participeront à un tournoi d’envergure.
Les joueuses de l’équipe de flag-football du Cégep de l’Outaouais sont en Floride où elles participeront à un tournoi d’envergure.

Les Griffons veulent briller à Orlando

Elles sont 19 jeunes femmes âgées de 16 à 21 ans. Certaines ont déjà joué au soccer, d’autres au basket-ball ou même à la ringuette.

Ces jours-ci, ces étudiantes-athlètes sont la fierté du Cégep de l’Outaouais en flag-football.

Leur équipe est arrivée mardi à Orlando en vue du championnat national américain. Elle participera dans une catégorie senior cinq contre cinq à la fin de la semaine. Tout ça récompensant une saison parfaite.

Les Griffons ont récolté 10 victoires en autant de matches en saison régulière, remportant le titre de la section C du circuit collégial québécois. Un rendement qui leur vaudra aussi d’être promus dans la section B l’automne prochain.

« Nous avons une équipe très talentueuse. Nous avons eu des résultats exceptionnels. Nous avons marqué au-dessus de 400 points tout en accordant seulement 50 en dix parties, explique l’entraîneur-chef Maxime Lacroix-Plante.

«Nous cherchions donc une façon de préparer notre prochaine saison où nous aurons à faire face à une compétition plus relevée.»

Ce qui a donné naissance à l’idée de rouler jusqu’en Floride en ce mois de janvier.

«C’est un gros tournoi. Il y a 612 équipes, dont 27 dans notre catégorie. Tu as des équipes d’un peu partout aux États-Unis, mais aussi du Mexique de même qu’une autre ou deux du Canada.»

Les joueuses et lui sauront dans les prochaines heures qui seront leurs quatre premiers adversaires. Le tirage a lieu jeudi.

«Nous savons juste qu’il s’agira d’équipes fortes», indique Lacroix-Plante.

Sans surprise, le coach n’a eu aucune difficulté à vendre ce road trip aux joueuses des Griffons, qui joueront au soleil pendant trois jours pendant que le Québec composera avec une autre tempête de neige.

L’équipe a voyagé dans deux véhicules séparés à partir de Gatineau vers le sud des États-Unis. Elles sont parties lundi.

«Une vingtaine d’heures de route. Nous étions impatientes d’arriver ici, souligne la capitaine des Griffons, Rosalie Laganière.

«Les filles sont super motivées de jouer dans ce tournoi», ajoute-t-elle.

Ce sera aussi une occasion pour les joueuses de mieux se connaître. L’équipe de flag-football existe depuis seulement deux saisons. Douze de ses 19 membres sont des recrues.

«Ce voyage, c’est bénéfique pour l’esprit d’équipe, avoue Lacroix-Plante. Les filles vont passer beaucoup de temps ensemble. Elles viennent d’un peu partout de la région. Elles n’ont donc pas grandi ensemble.»

Quant à Laganière, elle aime beaucoup ce groupe.

«Des filles ouvertes d’esprit qui sont capables déjà de créer des liens entre elles, même si ça fait peu de temps que nous jouons ensemble. Surtout, nous avons des athlètes qui possèdent de bonnes valeurs», précise-t-elle.

Et puis, quelles sont les attentes de ses coéquipières et elle à Orlando ?

«Pour nous, c’est un nouveau terrain. Nous n’avons pas d’attentes. Nous sommes ici pour l’expérience. Nous savons que ce sera plus gros que nos parties que nous jouons habituellement à Montréal !»

Laganière s’avère une des trois membres des Griffons qui ont été nommées au sein de l’équipe d’étoiles du circuit québécois l’automne dernier. Alexandrine Chartrand et Audrey Bouchard-Champagne ont reçu pareil honneur tandis que Maxime Lacroix-Plante a été désigné entraîneur par excellence.