Trevor Harris

Les Eskimos prévoient une lutte féroce à la ligne de mêlée face aux Tiger-Cats

EDMONTON — Les Eskimos d’Edmonton ont écarté les Alouettes de Montréal des séries éliminatoires en passant le ballon à gauche et à droite. Toutefois, lors de la finale de l’Est contre les Tiger-Cats de Hamilton dimanche prochain, la supériorité aérienne des Eskimos passera possiblement par les lignes primaires des deux équipes.

C’est du moins ce que prévoit Matt O’Donnell, l’un des membres de la ligne à la l’attaque des Eskimos.

«Cette défensive (des Tiger-Cats), dans son ensemble, est l’une des meilleures dans la ligue, surtout la ligne défensive. Les secondeurs sont bons, avec beaucoup d’expérience, beaucoup de vétérans, et ils sont robustes. C’est ce que nous aimons voir», a analysé O’Donnell après la séance d’entraînement des siens, mercredi.

Les Eskimos (8-10) tenteront de devenir la première équipe qualifiée aux séries grâce au croisement à atteindre la finale de la Coupe Grey. Pour vaincre les Tiger-Cats (15-3) au stade Tim Hortons, le quart Trevor Harris et le reste de l’attaque devront poursuivre sur la lancée amorcée dimanche dernier à Montréal.

Harris s’est littéralement moqué de la défensive montréalaise en demi-finale de l’Est, complétant 92 pour cent de ses passes pour des gains de 421 verges. De plus, grâce à sa ligne à l’attaque, les joueurs défensifs des Alouettes ont à peine réussi à le toucher derrière la ligne d’engagement.

Plus souvent qu’autrement, un premier essai et dix s’est transformé en deuxième essai et peu de verges à franchir, à un point tel où les Eskimos ont épuisé la brigade défensive des Alouettes en multipliant les longues poussées à l’attaque, en route vers une victoire de 37-29.

Ce défi sera toutefois décuplé cette semaine contre les Tiger-Cats, une équipe qui a concédé le moins de points (334) dans la LCF, qui en a marqué le plus (551), qui a gagné ses neuf parties à domicile et qui a remporté ses deux matchs contre les Eskimos en saison régulière.

Les Tiger-Cats forment une défensive constamment active et envahissante. L’une de ses vedettes est Simoni Lawrence qui a terminé au premier rang dans la LCF avec 98 plaqués même s’il n’a participé qu’à 15 matchs.

Il est appuyé par Justin Tuggle, qui a connu une saison spectaculaire marquée par 80 plaqués. À l’avant, le vétéran Ted Laurent bouche le centre de la ligne de mêlée, ce qu permet à ses coéquipiers Ja’Gared Davis (13 sacs) et Dylan Wynn (11 sacs) d’avoir davantage de temps et d’espace pour semer le chaos chez leurs rivaux.

«Ja’Gared Davis est l’un des meilleurs dans la ligue. Ted Laurent est super fort. Dylan Wynn est super fort. S’ils traversent la ligne et vous mettent la main dessus, vous allez finir au sol», a illustré Harris, qui n’a pas affronté les Tiger-Cats en 2019 à cause d’une ennuyante blessure au bras droit.

Selon l’entraîneur-chef Jason Maas, les formations défensives des Tiger-Cats représenteront un autre défi.

«Leur groupe de sept joueurs à l’avant est l’un des meilleurs de notre ligue. Ils ont des joueurs qui peuvent terroriser un quart arrière. Ils sont gros, ils sont robustes, ils peuvent se déplacer et ils se déploient de différentes façons», a précisé Maas.

«Dans un premier temps, vous devez reconnaître leur formation et ce qu’ils font, et ensuite, communiquer, d’ajouter Maas. Et tout le monde doit être sur la même longueur d’ondes. Si un seul joueur n’est pas sur la même longueur, ils vont vous le faire payer.»