La Premier League a indiqué lundi que les experts sanitaires du gouvernement britannique lui ont confié que les mesures mises en place pour permettre la relance des entraînements, sans contacts, pendant la pandémie du nouveau coronavirus pourraient être maintenues pendant au moins un an.
La Premier League a indiqué lundi que les experts sanitaires du gouvernement britannique lui ont confié que les mesures mises en place pour permettre la relance des entraînements, sans contacts, pendant la pandémie du nouveau coronavirus pourraient être maintenues pendant au moins un an.

Les clubs de la Premier League reprennent l'entraînement, sans contact

Associated Press
MANCHESTER — La Premier League a indiqué lundi que les experts sanitaires du gouvernement britannique lui ont confié que les mesures mises en place pour permettre la relance des entraînements, sans contacts, pendant la pandémie du nouveau coronavirus pourraient être maintenues pendant au moins un an.

La 'Bundesliga' a déjà relancé ses activités, mais les espoirs que la meilleure ligue de soccer professionnel d'Angleterre puisse en faire autant le 12 juin semblent de plus en plus minces.

«Nous devrons être flexibles», a reconnu le directeur exécutif de la Premier League, Richard Masters, lors d'une conférence téléphonique lundi.

«Dès que nous aurons discuté avec les clubs des critères qui permettront d'établir que les joueurs sont en forme physique suffisante pour disputer des matchs, alors nous pourrons confirmer la date de la relance de la saison», a expliqué Masters.

Lundi, les clubs de la Premier League ont accepté une série de mesures qui permettront la relance des entraînements, sans contacts, en petits groupes - tout en respectant les consignes de distanciation sociale - dès mardi. Celles-ci ont été approuvées unanimement par les représentants des clubs lors d'une conférence téléphonique, après que le gouvernement a assoupli les mesures de confinement en Angleterre la semaine dernière.

Les protocoles sanitaires ont été développés en partenariat avec le gouvernement britannique.

«Ils ont très clairement mentionné l'enjeu social; l'enjeu de la santé publique sera toujours très présent au cours des six à 12 prochains mois, a expliqué le conseiller sanitaire de la Premier League, Mark Gillett. Nous devrons de toute évidence tenter de procéder aux mêmes modifications culturelles aux sites d'entraînement et dans les habitudes de nos joueurs, que nous ayons cette conversation maintenant ou plus tard cette année. Les gens doivent comprendre cela.»

Les joueurs devront arriver à leur site d'entraînement par leurs propres moyens - déjà vêtus de leur uniforme - et laisser au moins trois cases de stationnement entre chaque voiture. De plus, ils pourront s'entraîner sur la pelouse pour un maximum de 75 minutes, pour l'instant.

«Nous déconseillons fortement les rencontres stratégiques sur place, afin que les mesures de distanciation sociale soient respectées en tout temps, a dit Gillett. Ils disposeront de 15 minutes pour s'échauffer ou recevoir des traitements, avant la séance d'entraînement. Ils pourront cependant utiliser le gymnase, tant qu'ils conserveront une distance suffisante entre eux, et ils devront nettoyer l'équipement après chaque utilisation.»

Des groupes de cinq joueurs, au maximum, pourront s'entraîner ensemble sur le terrain, selon les détails du plan révélé par Newcastle. Le club du nord-est de l'Angleterre mettra sur pied une grille horaire qui permettra à un maximum de 10 joueurs - deux groupes de cinq - de se retrouver en même temps sur le terrain d'entraînement.

«Un joueur disposera du quart du terrain pour s'entraîner, donc les normes de distanciation sociale ne seront pas un problème, a expliqué l'entraîneur de Newcastle, Steve Bruce. Nous permettrons à un groupe de huit à dix (joueurs) de s'entraîner en même temps, sur deux terrains différents. Tout est en place pour que ce soit sécuritaire. Je n'ai aucun problème avec ça, et je peux dire aux partisans que les joueurs et le personnel (de l'équipe) sont en sécurité.

«Nous sommes tous conscients que ce virus ne disparaîtra pas de sitôt - il restera là pendant un certain temps, mais je crois qu'avec les protocoles qui ont été adoptés nous ferons tout en notre possible afin de relancer les activités.»

La Premier League a mentionné que c'est «la première étape vers une relance de la Premier League, lorsque ce sera sécuritaire de le faire». La saison a été interrompue en mars, alors que Liverpool menait le championnat par 25 points, avec neuf matchs à négocier.

Les tests de dépistage du nouveau coronavirus devraient être effectués deux fois par semaine au sein de chaque club, pour un maximum de 40 joueurs, entraîneurs et membres du personnel de soutien.

Les exercices avec contacts et les matchs ne sont toujours pas autorisés par le gouvernement, qui espère que la courbe d'infections à la COVID-19 continuera de s'aplatir avant d'assouplir davantage les mesures de confinement.

La ligue continuera de consulter les joueurs, les entraîneurs et les clubs afin d'élaborer un protocole qui permettra le retour des entraînements avec contacts.

«Des protocoles médicaux strictes, qui répondent aux plus hauts critères sanitaires, assureront que tout le monde pourra retourner à l'entraînement dans le meilleur environnement possible, a avancé la Premier League par voie de communiqué. La santé et le bien-être des participants est la priorité de la Premier League, et un retour sécuritaire à l'entraînement est un processus qui se fera graduellement.»