Alexis Lepage n'a pas été en mesure de terminer la portion vélo, samedi en Suisse.

Lepage contraint à l’abandon aux Mondiaux de Lausanne

Alexis Lepage semblait un brin découragé au bout du fil. La veille, l’espoir olympique gatinois avait été contraint à l’abandon aux championnats du monde de triathlon à Lausanne, en Suisse.

Sa course a pris fin samedi durant la portion de 40 km en vélo, se blessant à un pied. Ses deux coéquipiers de l’équipe canadienne, Tyler Mislawchuk et Matthew Sharpe, ont aussi été incapables de terminer la course.

« Nous avons tous eu des petits pépins », a soutenu Lepage.

Dans son cas, il s’est fait mal initialement dans la première zone de transition en essayant d’enfourcher son vélo.

« Malheureusement, je n’ai pas atterri sur la selle, mais plutôt sur le pneu arrière. Mon pied gauche a encaissé une bonne partie du choc. Mon pied a gonflé. Ça faisait mal quand on roulait dans la côte », a-t-il relaté.

« J’ai la triste impression que ça m’arrive souvent des trucs comme ça... Je commence un peu à être embarrassé de ne pas finir mes courses comme ça. »

Lepage a eu droit à son lot de malchances au fil des ans à ces championnats. Sauf que cette édition-ci permettait de marquer de précieux points afin d’assurer une participation aux Jeux olympiques l’été prochain à Tokyo.

Le triathlonien âgé de 25 ans visait une place parmi les 20 premiers. Un objectif réaliste, lui qui avait gagné le bronze lors de la Coupe du monde de Chengdu en mai en Chine.

« C’est sûr que je ne me suis pas aidé ici. Mais il reste beaucoup de courses avant la fin de la qualification olympique. Il me reste du temps », a soutenu Lepage.

Son retour en piste ne tardera pas. On le reverra dès ce samedi à l’étape de la Coupe du monde à Banyoles, en Espagne.

Deux semaines plus tard, Lepage se retrouvera en Chine. Plus précisément à Weihai, site d’un autre départ de la Coupe du monde.

« La saison tire à sa fin. Je vais participer à ces deux courses, puis on verra ce qui reste à faire. »