Charles Leclerc a fait tomber les temps jeudi lors de la sixième et avant-dernière journée des essais d’avant-saison de Formule 1 sur le circuit de Montmelo.

Leclerc fait tomber les temps en Espagne

Le pilote monégasque Charles Leclerc (Ferrari) a fait tomber les temps jeudi lors de la sixième et avant-dernière journée des essais d’avant-saison de Formule 1 sur le circuit de Montmelo, près de Barcelone, le Français Pierre Gasly (Red Bull) et le Canadien Lance Stroll (Racing Point) sortant eux de la piste.

Leclerc, qui entame sa première saison au sein de la légendaire Scuderia, est passé largement sous les 1 minute 17 secondes, un seuil qui n’avait pas été franchi depuis le début de ces essais la semaine dernière. « Le but du jeu c’était d’avoir une référence sur les pneus les plus tendres », a affirmé le pilote de 21 ans, niant toute tentative de décourager ses adversaires à l’orée d’une saison qui s’annonce très disputée.

Son coéquipier allemand Sebastian Vettel était violemment sorti la veille. L’origine de l’accident a été identifiée (un problème sur la jante avant gauche) mais Ferrari a dû modifier son programme de travail, laissant Leclerc tourner toute la journée de jeudi avant de laisser la place à Vettel vendredi.

Pour le Français Pierre Gasly, la journée a été moins positive avec une violente sortie de route en début d’après-midi qui a endommagé assez fortement sa Red Bull que son coéquipier néerlandais Max Verstappen doit conduire vendredi. Le jeune pilote, qui effectue sa première saison chez Red Bull, a reconnu sa responsabilité dans l’accident : « J’ai fait une erreur au virage 9 et en gros perdu le contrôle de la voiture », a-t-il dit. « C’était un gros accident, l’un des plus gros que j’ai eu », a-t-il ajouté. Il s’agit du deuxième accident lors de ces essais pour Pierre Gasly, qui était aussi sorti la semaine dernière.

Le Québécois Lance Stroll (Racing Point-Mercedes) a également quitté la piste provoquant lui aussi une interruption temporaire de séance.

Du côté de Mercedes, les interrogations perdurent avec seulement le 10e temps pour le champion sortant Lewis Hamilton et le 13e et dernier pour le Finlandais Valtteri Bottas. « Nous avons amélioré l’équilibre général de la voiture par rapport à la semaine dernière à différents niveaux de vitesse (...) mais nous pouvons encore faire mieux », a indiqué ce dernier. « Ce n’est pas encore une voiture parfaite mais on sent que le potentiel est là », a-t-il insisté en assurant que « dans certaines conditions, comme les virages à basse vitesse, la voiture marche mieux que l’année dernière ».