Laura Leclair

Leclair gagne l’or dans le froid

Laura Leclair aurait pu parader avec sa médaille d’or des Jeux du Canada en montant dans l’autobus qui ramenait les skieurs de fond au village des athlètes, hier après-midi, à Red Deer, en Alberta.

Ce n’est toutefois pas son genre. Sa nouvelle pièce de collection s’avérait plutôt cachée. « Ma médaille est dans ma poche », a lancé la nouvelle championne des Jeux du Canada au bout du fil.

Moins d’une heure auparavant, la Gatinoise âgée de 22 ans avait gagné l’épreuve féminine de 7,5 km libre en 22 minutes et 11,60 secondes. Elle avait devancé d’une vingtaine de secondes Benita Peiffer et Issy Hendry, respectivement de la Colombie-Britannique et de l’Alberta.

« Je suis venue ici avant tout pour m’amuser », a fait valoir Leclair.

Sa saison de ski de fond avait commencé dans la déception. La fondeuse de l’Outaouais avait été incapable de se qualifier en décembre en vue des championnats du monde chez les moins de 23 ans.

Un dur coup à encaisser, surtout que Leclair avait participé à l’édition 2018 en Suisse. Elle avait terminé notamment 15e aux sprints. « Ça m’a pris une semaine pour me remonter le moral, me dire qu’il y avait d’autres objectifs que je pouvais atteindre cette saison », a-t-elle souligné.

Les Jeux du Canada faisaient partie notamment de la liste.

Leclair se retrouve parmi les favorites à Red Deer. Sa présence sur le podium lundi lors de la première épreuve de la semaine n’avait rien de surprenant.

Mardi, ce sera place aux sprints en style classique. « Une autre course où je peux obtenir une bonne performance », a reconnu la jeune femme, qui participera aussi à deux autres courses dans les prochains jours. On la verra notamment au relais où le Québec bataillera pour l’or.

Revenons sur sa victoire de lundi. Elle a été obtenue dans le froid.

Il faisait moins 32 degrés Celsius tôt en matinée. Ce qui a motivé les organisateurs à repousser les courses en après-midi. « Il y avait un beau soleil. Je te dirais que je ne ressentais pas trop le froid », a soutenu Laura Leclair.

Deux autres fondeuses de l’Outaouais, Magalie Daoust et Tove Halvorsen, ont terminé neuvième et dixième. Chez les hommes, Antoine Cyr et John Lindfors, tous deux de Gatineau, ont pris respectivement les cinquième et 16e rangs.